Emmanuelle Wargon : "Je suis d'accord avec Nicolas Dupont-Aignon qui trouve que cette élection est vitale"

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, était "L’invitée de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 28 mars 2019 animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Elle revient sur la liste LREM aux européennes. 

Thumbnail

Liste LREM aux européennes : "Ce que dit cette liste, c'est une volonté écologique très forte"

Dans la liste des européennes LREM conduite par Nathalie Loiseau, quelle sera la tendance écologique ? Pour Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, "ce que dit cette liste, c'est une volonté écologique très forte. Pascal Canfin, le numéro deux, est un militant écologique depuis longtemps, il a été engagé politiquement, il a été député européen.

La transition écologique ne se fait pas hors sol, mais en affrontant les sujets les uns après les autres, avec les agriculteurs. Limiter l'usage des pesticides, artificialisation des sols : des sols qui étaient naturels ne jouent plus leur rôle de captation des eaux et du carbone. C'est l'agriculture de demain qui doit changer. L'agriculture doit changer, ce que sont prêts à faire les jeunes agriculteurs".

"Notre objectif pour les pesticides, c'est - 50% en 2025

Les jeunes agriculteurs ont peur que ça aille trop vite. "L'important, c'est d'y aller. La vitesse n'est pas le point important. Il y a une polémique en France sur la date à laquelle on va vraiment sortir du glyphosate. Notre ambition sur le glyphosate, c'est trois ans. La France est le pays qui s'est battu pour que le glyphosate ne soit réautorisé dans l'Union européenne que pendant cinq ans, mais c'est trois ans avec tout le monde. Si quelques filières agricoles ont besoin d'un peu plus de temps, l'important est que ça ait lieu.

Pour les pesticides en général, on voudrait obtenir de l'UE la même chose que pour le glyphosate, c'est-à-dire une interdiction de production sur la totalité du sol de l'UE, et on se donne jusqu'à 2025. Notre objectif pour les pesticides, c'est -50% en France en 2025, or on n'y est pas car ça a augmenté ces dernières années. Ce n'est pas en disant que les agriculteurs ont tous les torts qu'on va y arriver."

Que penser de l'article voté qui permet l'exportation de produits avec pesticides vers l'Ukraine et la Russie ? "Cet article donne plus de temps. Mais la question, c'est le compromis raisonnable entre la possibilité réelle de faire et la date symbolique. C'est comme les centrales charbon : on les ferme en 2022, on nous dit que ça va pas assez vite alors que sur le terrain, on nous dit que ça va trop vite."

Emmanuelle Wargon : "Je suis d'accord avec Nicolas Dupont-Aignan qui trouve que cette élection est vitale"

Que va défendre la liste LREM ? "Le projet est très européen, qui croit en l'Europe et qui pense que l'Europe est utile. Je suis d'accord avec Nicolas Dupont-Aignan qui trouve que cette élection est vitale. C'est l'Europe qui va nous aider à construire le modèle de société, de progrès économique et écologique dont nous avons besoin.

Nous voulons une Europe qui défende mieux sa compétitivité, ses emplois dans les accords commerciaux. Il faut changer la politique commerciale européenne, qui a protégé les consommateurs et permis des prix bas sur tout le marché européen, mais ne protège pas assez l'industrie européenne. Avec la Chine, on a une relation de respect mais qui doit être équilibrée."

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !