Debout la République : “Les militants vont voter”

Le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, proposera ce dimanche 12 octobre aux militants de son mouvement de changer le nom de celui-ci pour le transformer en “Debout la France”. Il a expliqué pourquoi ce vendredi matin sur Sud Radio.

Thumbnail

Changement de nom, changement de combat ? Nicolas Dupont-Aignan a expliqué ce vendredi 10 octobre sur Sud Radio pourquoi il souhaitait changer le nom de son mouvement, créé le 3 février 1999.“Debout la République” deviendrait ainsi “Debout la France” ce week–end, au terme du congrès du mouvement, car, dit-il, "personne ne remet en cause le projet républicain aujourd’hui, en revanche, tous les Français sentent bien que notre pays est en train d’être déclassé, de passer de la première division à la troisième, voire la quatrième. Le déclin d’un pays peut aller vite, mais je considère, à l’inverse, qu’il n’y a aucune fatalité à cela. Et, pour qu’on s’en sorte, il faut que tous les Français soient sur le pont. “Debout la France”, je trouve que cela marque cette dynamique."

“Notre pays est en train d’être déclassé”

"Les militants vont voter", a expliqué le président de Debout la République à 8h45 sur Sud Radio. Nicolas Dupont-Aignan, qui revendiquait 13 000 militants en 2013, précise que dernièrement "une trentaine de conseillers régionaux" ont rejoint ses rangs – "des UMP, des FN qui reviennent, et parfois des gens de gauche, des patriotes qui n’en peuvent plus de l’esprit de soumission du Gouvernement".

Réécoutez l'interview de Nicolas Dupont-Aignan en cliquant sur "l'invité politique Nicolas Dupont-Aignan P1, P2 et P3", dans la rubrique "les derniers podcasts" en colonne de droite, sur le site de Sud Radio.