single.php

B. Le Roux "pas favorable" à l'armée et à l'état d'urgence à Marseille

Par Jérémy Jeantet

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, Bruno Le Roux, a appelé à "continuer sans relâche l'action entreprise à Marseille" pour lutter contre les trafics, au lendemain de la fusillade qui a fait 3 victimes dans la cité phocéenne.

Une fusillade, sans doute liée au trafic de drogue, a fait 3 victimes, dont deux adolescents, ce week-end à Marseille. Invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Bruno Le Roux a concédé qu'il y a "toujours de tragiques faits divers qui viennent rythmer une amélioration". Pour autant, il a assuré que, dans les chiffres, il y a, à Marseille, "une amélioration". "Il faut sans relâche continuer ce travail contre l'économie souterraine et les voyous qui veulent faire régner leur loi", a ajouté le député PS de Seine-Saint-Denis.

"Ce n'est pas l'armée qui peut permettre de régler cela"

C'est donc par l'action politique que le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale envisage de résoudre la situation à Marseille, et non par l'état d'urgence et l'intervention de l'armée : "Il n'y a pas besoin d'état d'urgence, il y a besoin de priorités dans les cités, dans les endroits sensibles, dans les parties de notre territoire où la République fonctionne mal. L'Education a le sentiment d'être mise de côté, il n'y a pas de perspectives d'avenir qui sont données et ce sont bien souvent les voyous qui structurent ces endroits. Ce n'est pas l'armée qui peut permettre de régler cela, c'est la politique telle qu'elle va être redéfinie aujourd'hui par le Premier ministre avec les ministres qui se réunissent aux Mureaux."

Regardez l'interview de Bruno Le Roux, député PS de Seine-Saint-Denis et président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.
L'info en continu
05H
04H
23H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/