Astrid Panosyan, proche d'Emmanuel Macron : "Les résultats seront là"

Astrid Panosyan, membre de la direction collégiale et co-fondatrice de la République en Marche était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

Au lendemain de l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron, dimanche soir, Astrid Panosyan, l'une de ses proches fidèles était l'invitée du Grand Matin Sud Radio, au micro de Patrick Roger.

Elle l'assure, l'interview du président de la République n'avait pas pour but de se "justifier", mais bien de "pouvoir resituer son action et expliquer pourquoi il a été élu, pas seulement pour réformer, mais pour transformer en profondeur la société française".

Le chef de l'État a d'ailleurs fixé un cap, s'engageant à produire des résultats visibles d'ici deux ans et demi. Si ce n'est pas sans rappeler la fameuse inversion de la courbe du chômage, maintes fois promise par François Hollande au cours du quinquennat précédent, Astrid Panosyan n'y voit pas un risque tant elle se montre optimiste quant à la réussite d'Emmanuel Macron : "Depuis des décennies, on n'a pas solutionné des problèmes qui l'ont été dans d'autres pays européens. Les résultats seront là. Dans les pays qui ont mis en place ces politiques de transformation, les pays scandinaves, l'Allemagne, les résultats sont là. Ça va prendre du temps, ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais on s'y engage en libérant les verrous et en donnant des qualifications, de la formation, parce que la vraie égalité est là."

 

La formation, justement, qui est le prochain chantier d'action du président de la République, doit être largement revue et simplifiée, d'après Astrid Panosyan : "Il s'agit de redonner à chacun sa place. Ça veut dire libérer les verrous, valoriser les talents, les succès. C'est donner les moyens aux personnes d'entrer sur le marché du travail, grâce aux compétences et aux qualifications dans un monde qui change. Et c'est faire que le travail paie, c'est la revalorisation de la prime d'activité, la baisse des cotisations. Aujourd'hui, on a un droit à la formation. Vous savez comment ça marche, vous ? Il faut rendre cela beaucoup plus simple, plus lisible et plus accessible."

Écoutez l'interview d'Astrid Panosyan, invitée politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard