single.php

André Vallini : "On peut avoir de bonnes surprises" aux régionales

Par Jérémy Jeantet

Le secrétaire d'Etat à la réforme territoriale se refuse à évoquer le comportement à adopter entre les deux tours des régionales, appelant d'abord à se concentrer sur la campagne du premier tour pour "faire le meilleur score possible".

En difficulté dans les sondages pour les prochaines régionales, le Parti socialiste se voit confronté au dilemme de l'entre-deux tours et au possible désistement pour faire barrage au Front national, notamment en PACA et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.Invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, le secrétaire d'Etat à la réforme territoriale André Vallini a refusé de répondre à cette question "tant que le premier tour n'est pas passé"."Sur le terrain, chez moi en Auvergne-Rhône-Alpes et dans toutes les régions de France, les socialistes font une campagne acharnée pour faire le meilleur score possible, a poursuivi l'élu isérois. On verra les résultats au soir du premier tour. Battons-nous, faisons le meilleur score possible et on verra ce qui se passe."

"Les sondages se trompent souvent"

D'autant que, André Vallini l'assure, le PS "peut avoir de bonnes surprises", surtout si les candidats socialistes parviennent à recadrer ce scrutin dans un contexte national : "Les sondages se trompent souvent, nous avons plus d'un mois de campagne devant nous et nous allons tout faire pour faire comprendre aux Français de gauche qu'il s'agit d'élections régionales. Assez de politisation nationale de ce scrutin. Ça nous a coûté cher aux départementales. Il faut ramener ces régionales à ce qu'elles sont."

"Faire la meilleure campagne possible au premier tour"

Invité du Bondy Blog mardi, le Premier ministre Manuel Valls a lancé qu'il était "hors de question de laisser le Front national gagner une région". "Je suis d'accord, a réagi André Vallini. Ça veut dire faire la meilleure campagne possible au premier tour pour que, le soir du premier tour, les voix de gauche soient supérieures à celles de la droite et de l'extrême-droite. Si on est au dessus, pourquoi devrions-nous nous retirer ?"

Regardez l'interview d'André Vallini, secrétaire d'Etat à la réforme territoriale, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.
L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/