Miss France 2018 : "Je suis très contente d’être rousse, je l’ai décidé il y a un an"

Maëva Coucke, Miss France 2018 (©GUILLAUME SOUVANT - AFP)

Élue Miss France 2018 ce week-end, la Nordiste Maëva Coucke était l’invitée du 10h-12h de Valérie Expert ce lundi sur Sud Radio. L’occasion pour elle d’évoquer la nouvelle vie qui s’offre à elle.

"Tout s’enchaîne très vite. J’ai dormi 7 heures depuis samedi soir, parce que pendant la nuit de samedi à dimanche je n’ai pas eu le temps de dormir. J’ai pu recharger les batteries pour être en forme parce que le marathon va durer toute la semaine, et même toute l’année en réalité". Nouvelle élue au titre honorifique de Miss France, Maëva Coucke sait d’ores et déjà à quoi s’attendre, alors que commence ce lundi son marathon médiatique. Invitée du 10h-12h sur Sud Radio au micro de Valérie Expert, la Nordiste assure être rentrée dans le parcours des Miss à l’âge de 18 ans. "J’avais fait le concours élite, c’est vrai, mais je me suis vite rendu compte que je ne voulais pas devenir mannequin et que je ne voulais pas en faire mon métier. Je me suis ensuite vite tourné vers le monde des miss en remportant mon tout premier concours, à 18 ans. De fil en aiguille, je suis devenue Miss Nord-Pas-de-Calais et Miss France", explique-t-elle.

"J’ai vraiment accentué le fait que j’étais la seule rousse"

La nouvelle ambassadrice de l’élégance française est également revenue sur sa chevelure rousse, assez rare parmi les candidates traditionnelles au titre de Miss France, et qui a joué en sa faveur selon elle. "Les cheveux roux, je les ai décidés il y a environ un an. Je suis très fier de porter cette couleur, parce que du coup on en parle beaucoup. Non, ce n’est pas ma couleur naturelle, mais le comité Miss France ne l’interdit pas. Je suis contente d’être rousse, et encore plus pour toutes les petites filles qui ont du mal à porter cette couleur. J’ai reçu des messages de mamans qui m’ont dit que leur petite fille s’identifiait à moi et qu’elles étaient très contentes car ça leur permettait de voir que c’est une très belle couleur qu’on peut bien porter. (…) J’ai vraiment accentué le fait que j’étais la seule rousse, ça m’a permis de démarquer car au milieu de 30 filles, on voyait une rousse !", indique-t-elle.

Mon copain était très fier et très content pour moi, mais un peu triste de réaliser qu’il ne pourra plus me voir aussi régulièrement qu’avant

Celle qui confie aujourd’hui mettre en parenthèse ses études de droit a d’ores et déjà plusieurs idées de cause à défendre, notamment la défense des femmes, une thématique largement abordée ce week-end lors de l’élection. "Je suis en accord total avec ce qui a été fait le soir de l’élection et je vais soutenir cette cause. J’ai la chance d’être devenue la porte-parole de bon nombre de femmes en France, donc on va essayer de développer plus profondément cette cause tout au long de l’année. J’ai aussi une autre cause qui me tient à cœur : la prévention du cancer du sein", assure-t-elle. 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio