single.php

Parlons Vrai chez Bourdin : Le bateau SOS Méditerranée va-t-il accoster en France ?

Renaud Muselier, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 9 novembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Migrants
SOS Méditerranée avait demandé en 2022 à la France d'assigner un port sûr à l'Ocean Viking et ses 234 migrants. (© AFP)

L'Italie refusant d'accueillir le navire Ocean Viking avec à son bord 234 migrants rescapés, SOS Méditerranée a demandé le soutien de la France. Dans la foulée, le président de la région Corse Gilles Simeoni s'est dit disposé à accueillir "temporairement" le bateau dans l'un des ports de l'île.

SOS Méditerranée : "On va voir comment on sort de cet embroglio juridique"

L'Ocean Viking, qui bat aussi le pavillon de la Norvège, est le dernier des trois bateaux affrétés par des ONG à avoir sauvé des migrants qui tentaient de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée à partir de la Libye. Si les deux autres ont finalement reçu l'autorisation d'entrer dans un port italien, ce ne fut pas le cas de l'Ocean Viking, alors même que la situation à bord avait atteint "un seuil critique", selon SOS Méditerranée. Sophie Beau redoutait même "des risques de pertes de vies humaines".

Le navire affrété par SOS Méditerranée se trouve toujours au large de la Sicile dans les eaux territoriales italiennes. L'association dit craindre des morts vue la situation à bord. La France doit-elle accueillir ce navire ? Renaud Muselier rappelle qu'il y a "des règles internationales, avec un débat assez vif entre les Français et les Italiens. On va voir comment on sort de cet embroglio juridique avec le droit international maritime, plus le droit européen, plus les relations bilatérales".

 

Renaud Muselier : "Je suis toujours choqué qu'on puisse se baigner d'un côté et se noyer de l'autre"

"Ce sont Monsieur Darmanin et le président qui décident rappelle Renaud Muselier. Dans un deuxième temps il y a les autorités locales. Le président de la région Corse, Gilles Simeoni, a dit que potentiellement et dans un laps de temps non défini, il pourrait ouvrir ses ports au bateau". Concernant Marseille, "je n'ai pas la position du maire de Marseille sur le sujet. Marseille a quand même une culture d'accueil" souligne le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Renaud Muselier assure être "toujours choqué qu'on puisse se noyer d'un côté et se baigner de l'autre. Il y a un volet humanitaire indispensable affirme-t-il en tant que médecin. En même temps il faut respecter les règles internationales, il y a un jeu de rôles particulier". "Je déteste voir les gens souffrir et mourir mais en même temps, il faut qu'on respecte la loi et les règles internationales". "Si l'État est d'accord pour ouvrir le port de Marseille et que le maire est d'accord, à partir du moment où c'est conforme aux règles internationales j'accueillerai ces pauvres gens qui ne doivent pas se noyer sur le bassin méditerranéen. C'est une question de dignité".

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
07H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/