single.php

Pourquoi l'Ukraine a-t-elle tant besoin de chars ?

Pourquoi l'Ukraine a-t-elle tant besoin de chars de nouvelle génération, et comment les mettre à sa disposition ?

char
Bientôt des chars allemands Leopard pour l'armée ukrainienne. (Crédit : Pixabay)

Les promesses de livraisons de chars à l'Ukraine se multiplient en Europe. Mais pourquoi les chars Leopard 2 allemands et M1 Abrams américains sont-ils si importants pour l’Ukraine ?

Compenser les chars ukrainiens détruits

"D’abord, depuis que ce conflit a démarré, les Ukrainiens ont perdu beaucoup de chars. Il faut donc compenser les pertes, décrypte Marc Chassillan, auteur de L’encyclopédie des chars de combat modernes, aux éditions Histoire et collection. Quel que soit le modèle, il leur faut des chars supplémentaires. Ceux qui ne sont pas détruits sont très abimés. Des centaines de chars en service accusent les outrages du temps."

"Ils ont besoin de renouveler cette flotte de chars avec des modèles beaucoup plus performants. Des chars de 2e génération, conçus dans les années 1980, dont la conception est basée sur le fait qu’ils doivent emporter la décision sur les chars soviétiques que l’on voit aujourd’hui en action dans les plaines d’Ukraine."

 

Ukraine : une vraie logistique à mettre en place

Les chars russes sont-ils moins performants ? "Pour la plupart ce sont des T64 ou T72 conçus dans les années 1970, et qui sont en effet moins performants que les chars d’aujourd’hui, confirme Marc Chassillan. Mais plus c’est moderne, plus c’est difficile à manier et entretenir." Les Ukrainiens vont-ils avoir besoin d’être formés ? "Tout va dépendre du nombre de chars donnés. Les pays donateurs seraient en mesure de transmettre en Ukraine entre 120 et 140 chars Leopard ; les Américains, une trentaine d’Abrams M1. Il faudra mette en place une vraie logistique pour ces chars."

"Notamment pour le char américain M1, dont le mode de propulsion par turbine d’hélicoptère n’est pas ce qui se fait de plus optimisé pour aller sur le terrain. Il faudra des équipes de mécaniciens et un paquet de camions citernes. Car pour faire 250 km, le char M1 consomme 2.000 litres de carburants." C’est donc une vraie logistique qu’il va falloir mettre en place. "Il faudra d’abord former les équipages, ce qui prendra plusieurs semaines. Ensuite, il y aura une vraie formation tactique, puis l’acheminement. Cela ne va pas être forcément simple de faire traverser l’Europe à des chars de 60 tonnes. Il va falloir passer par les voies ferrées, avec des convois un peu sérieux."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/