single.php

Vincent Flibustier : "Le complotisme détourne le regard des vrais problèmes"

Par Jean Baptiste Giraud

Vincent Flibustier, formateur en éducation aux médias et expert en fake news, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio le 15 mars 2023 dans "Le 10h - midi".

Vincent Flibustier
Vincent Flibustier, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Vincent Flibustier est par ailleurs auteur sur le site NordPresse.be.

 

Vincent Flibustier : "Dire 'je ne fais que poser une question', c’est aussi un moyen de diffuser une rumeur"

"On dit souvent qu’il vaut mieux privilégier la bêtise à la malveillance. D’ailleurs, nos gouvernants ont été plus souvent bêtes que malveillants, et la crise Covid en est une bonne illustration. Chez les complotistes on entend souvent : 'je ne fais que poser une question'. C’est aussi un moyen de diffuser une rumeur. Il y a aussi les révisionnistes, ils reviennent sur des choses complètement avérées, au sujet desquelles il y a un consensus, comme par exemple la Shoah ou la forme ronde de la Terre. C’est bien de poser des questions, mais quand il y a un consensus, à un moment ça suffit. Souvent je m’en prends plein la gueule, les gens me disent : 'tu es un macroniste qui protège le pouvoir'. Mais pas du tout ! Le pouvoir actuel, je ne l’aime pas trop, que ce soit en France ou en Belgique.

 


Je trouve que certaines personnes sont tellement complotistes qu’elles font du mal à de vrais combats. Il y a des gens qui m’ont accusé de me moquer de la pédocriminalité. Je trouve que se moquer de la pédocriminalité, c’est justement diffuser n’importe quoi sur le sujet. Tant qu’on parle de la terre plate, on ne parle pas des inégalités. Tant qu’on parle de la 5G dans les vaccins, on ne parle pas des profits faramineux que Pfizer a faits là-dessus. De vrais sujets sont parfois éteints par les sujets idiots. Je ne pense pas que tout machin soit bon à dire dans la mesure où il détourne le regard des vrais problèmes", a estimé Vincent Flibustier.

"Les complotistes incitent les autres à passer à l’acte"

"Ce qui me gêne beaucoup, c’est que ces gens font un peu comme Trump a fait avec l’assaut du Capitole : ils poussent les autres à passer à l’acte à leur place et puis ils disent : c’est pas moi, j’ai rien fait. Ils n’ont rien fait certes, mais ils en ont incité d’autres à passer à l’acte. On n’a jamais vu un leader de la complosphère lancer un cocktail molotov sur un centre de vaccination. C’est pareil avec Samuel Paty : les gens qui ont fait les appels de base, ce n’est pas eux qui sont passés à l’acte. Ils ont un dégénéré qui a voulu faire parler de lui et donner un sens à sa vie de merde. C’est ça qui est très dangereux : un chien qui aboie ne mord pas certes, mais il suffit d’un coup de couteau", a expliqué Vincent Flibustier.

 


Interrogé sur l’émission TPMP sur le prétendu "adrénochrome", Vincent Flibustier a répondu : "Je trouve que dans l’émission ils ont bien fait de poser ça comme question, 'croyez-vous vraiment à ça ?'. Et les gens n’ont pas le choix : ils doivent passer d’un côté ou de l’autre. Or, Myriam Palomba dit 'je ne sais pas'. Ce qu’elle a fait, c’est rester entre les deux. Ce qui est bien la preuve que ces gens n’ont aucun courage. Parce que à un moment il faut avoir le courage de ses convictions. Soit ce que vous dites est prouvé, soit vous ne le dites pas." Et lui-même, se voit-il aller chez Cyril Hanouna si un jour il est invité ? "Je pense que quand vous êtes journaliste, c’est bien d’essayer de tirer vers le haut. Si Cyril Hanouna m’invite, il faut qu’il me paie d’avance et que j’aie de l’adrénochrome dans ma loge", a répondu Vincent Flibustier.


À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média”  chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/