Stéphane Rotenberg : "On associe souvent Pékin Express et Koh-Lanta, mais c'est différent"

Le présentateur de télévision Stéphane Rotenberg, qui présente notamment "Pékin Express", était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 10 février 2022 dans "Le 10h - midi".

Stéphane Rotenberg
Stéphane Rotenberg, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le 10 février 2022 à 21h10, M6 diffuse un nouveau numéro de "Pékin Express", présenté par Stéphane Rotenberg, dans lequel les participants découvrent les contrées les plus reculées et sauvages du Kirghizistan et de l’Ouzbékistan, les paysages majestueux de la Jordanie mais aussi les décors enivrants des Émirats arabes unis.

 

Stéphane Rotenberg : "On a trouvé l’aigle royal comme élément commun au Moyen-Orient et à l’Asie centrale"

"'Pékin Express part sur les terres de l’aigle royal", annonce M6. Pourquoi l’aigle royal ? "La chasse à l’aigle royal, aujourd’hui, c’est un loisir beaucoup plus rare bien sûr, mais c’est une tradition dans tous les pays d’Asie centrale. L’aigle est sur les armoiries de la Jordanie. Et tous les pays du Moyen-Orient font ça. On a donc trouvé ce lien", a expliqué Stéphane Rotenberg.

 


Était-il difficile de tourner, vu l’épidémie de Covid-19 ? "L’Asie centrale a été peu touchée par le Covid. En dehors des aéroports, des grandes administrations et des lieux publics, il n’y avait pas de masques du tout. En Jordanie et aux Émirats arabes unis, en revanche, les protocoles sont beaucoup plus stricts", a raconté Stéphane Rotenberg.

"Je pense que Pékin Express et Koh-Lanta sont complémentaires"

En ce mois de février 2022, TF1 dégaine Koh-Lanta le mardi, tandis que M6 sort Pékin Express le jeudi. Deux émissions d’aventure par semaine, n’est-ce pas trop pour le téléspectateur ? "Je crois que c’est la première fois qu’on est à ce point ensemble. Cette fois-ci, on s’est mis le jeudi et pas le mardi, comme d’habitude. Et puis, on est sur un public très proche. Vous savez, on nous associe souvent parce que c’est l’aventure, mais c’est différent : nous, on est itinérants, eux, ils sont plus huis clos. Eux, sont beaucoup dans les stratégies ; nous, on est dans les rencontres. Je pense qu’on est très complémentaires", a répondu Stéphane Rotenberg.

 


Cette saison, une fois n’est pas coutume, Pékin Express accueille un candidat qui n’a pas l’habitude de ce genre d’émissions. "Sur les 90.000 candidatures, on a bien 20% des gens qui s’inscrivent tous seuls. Ce médecin a regardé Pékin Express l’année dernière pour la première fois. Il s’est dit : 'c’est rigolo, ce truc-là', et il s’est engagé. Pendant le casting, il a avoué : 'je ne suis pas aventurier, je ne connais pas bien, mais j’ai adoré la saison dernière, je veux le faire'. Mais il se plaint tout le temps, en disant, par exemple, 'je n’ai rien compris aux règles'. Il nous a parfois déstabilisés quand il disait : 'mais ça n’a aucun intérêt'. Je ne sais pas si c’est une posture, car en réalité, il est bien meilleur qu’il veut laisser paraître. En tout cas, les gens vont soit l’adorer, soit le détester. Parce qu’il y a tant de gens qui s’inscrivent avec passion…", a raconté Stéphane Rotenberg.

 

À lire aussi :

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.