Sidney : "le hip-hop n'est pas une mode, c'est un phénomène"

Sidney était l’invité de Trina Mac-Dinh, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 11 avril dans "Le 10h - midi". Il raconte "La vraie histoire de H.I.P H.O.P", une série dont les 10 épisodes sont disponibles sur Arte.tv en ce moment. 

Thumbnail

Sidney : "le hip-hop n'est pas une mode, c'est un phénomène"

"La vraie histoire de H.I.P. H.O.P" raconte la naissance de l’émission culte "H.I.P H.O.P", première émission de hip-hop au monde diffusée sur TF1 en 1984. Elle était animée par le premier présentateur noir en France, Sidney. Dans "La vraie histoire de H.I.P H.O.P", Sidney ainsi que des artistes hip-hop sont réunis pour rendre hommage à cette émission qui a changé leur vie et déterminé la carrière de beaucoup d’entre eux. "Je ne suis pas nostalgique de cette époque ! confie Sidney. Je n'aime pas le mot nostalgie, je suis toujours dans le présent et le futur. C'était une émission futuriste, en 1984 on n'aurait jamais pensé faire une émission sur la culture hip-hop. Je ne me disais pas, il y a 35 ans, que j'en reparlerai aujourd'hui en 2019 sur la radio.

À l'époque, on s'est retrouvé dans cette aventure grâce à Radio France, à Marie-France Brière. Quand elle est passée à TF1 comme directrice des programmes, elle m'a demandé de venir faire une nouvelle émission, à apprendre à la France à tourner sur la tête ! On est parti avec rien, en questionnant les Américains, on n'avait aucune référence, il n'y avait aucune émission au monde sur cette culture, qui était naissante. On disait que c'était une mode mais nous on savait qu'on rentrait dans une vraie culture après celle du rock 'n' roll. J'avais raison et j'en suis très fier : le hip-hop n'est pas une mode, c'est un phénomène".

"Ce n'est pas seulement la culture hip-hop, c'est toute la culture noire-américaine"

À l'époque, il n'y avait pas les réseaux sociaux, on ne voyait pas ce qui se passait aux États-Unis, où une chaîne comme MTV ne diffusait presque que du rap alors qu'en France, c'était plutôt du rock ou de la pop. Aux États-Unis, c'était à la fois un langage et une révolte. "Il y avait déjà tous ces acteurs, musiciens et artistes noirs. Ça a pris du temps avant qu'on diffuse le clip de Michael Jackson, c'était le premier clip d'un artiste noir. Ce n'est pas seulement la culture hip-hop, c'est toute la culture noire-américaine".

Dans la web-série, on peut voir beaucoup de témoignages de personnalités importantes de la musique ou du cinéma, qui sont toutes unanimes : "H.I.P H.O.P" est une émission qui a changé leur vie et qui a même déterminé leur carrière. "On dit que je suis une légende du hip-hop, c'est le regard des autres, de l'être humain envers moi. J'ai amené quelque chose naturellement, je ne pouvais pas prévoir cela. J'en suis fier pour toute la culture hip-hop, pas que moi. Je voulais qu'on remette les vraies valeurs hip-hop en France. Il y a toujours une connotation banlieues, pauvres, mais la culture hip-hop est dans les gènes de tous les enfants aujourd'hui, qui veulent apprendre à danser !"

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !