Sébastien Thoen : "Il y a un complot contre moi"

Sébastien Thoen, comédien, animateur de télévision et chroniqueur radio, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" le 6 décembre 2022 dans "Le 10h - midi".

Sébastien Thoen
Sébastien Thoen, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Dans son livre intitulé Chagrin d’humour (Éditions Harper Collins), dans un récit drôle et décalé, Sébastien Thoen revient sur ses années passées au groupe Canal+, ses plus gros délires, son parcours, les raisons de son licenciement par Vincent Bolloré. "C’est un très bon livre de pluie. Au coin du feu, avec une tisane avec un peu de CBD, prout !", a-t-il commenté.

 

Sébastien Thoen : "Je ne suis pas sûr que Groland ont fait des blagues sur Cnews ou sur les ports en Afrique"

"Canal+ était un petit paradis, c’étaient les îles Caïman. Je suis quand même resté dix ans. Je ne crois même pas qu’une bonne émission doit durer plus de dix ans. Groland, ils ont été là pendant plus de dix ans. Ils sont superbes, et tant mieux qu’ils soient là. En même temps, je ne suis pas sûr qu’ils aient fait des blagues sur Cnews ou sur les ports en Afrique. Ou peut-être que la direction a dit : ceux-là, ils peuvent déconner. Moi, j’ai fait une blague sur une émission obscure d’une chaîne qui s’appelle Cnews, et j’ai sauté.

'C à vous' ne m’invite pas, ils n’ont plus les couilles apparemment. C’est Pierre-Antoine Capton qui produit, il y a donc Stéphane Courbit, Bolloré pas loin… Il y a un complot contre moi, alors que mon histoire est tellement importante. Quand on y réfléchit, avec l’Ukraine il ne se passe rien, alors que moi, j’ai perdu tous mes tickets resto à Canal+ !", a déclaré Sébastien Thoen.

"Ils veulent faire la suite du Titanic, j’ai dit non"

Dans son livre, Sébastien Thoen présente, entre autres, une collection de badges qu’on lui a donnés avec des noms imaginaires. "C’était à l’accueil de Canal+. Comme les gens de l’accueil étaient trop jeunes ou trop cons ou les deux, quand ils ne me reconnaissaient pas, ils demandaient : 'Vous êtes qui ?' On comprenait qu’on pouvait faire une blague, donc on disait un nom fantasque. C’était un défi entre nous. Il y avait Louis de Funès, Éric Et Ramzy, Marc Dutronc… La personne notait : 'Marc Dutronc, très bien', puis téléphonait, et la personne là-haut répondait : 'oui, je vois qui c’est, il peut monter'. On faisait des blagues entre nous, c’est l’histoire de notre carrière. Il y a des filles porno et des blagues pour nous", a déclaré Sébastien Thoen.

Quels sont les projets de Sébastien Thoen maintenant ? "Il y a le livre, il y a 'Les Grosses Têtes' qui cartonnent, il y a la Matinale de RTL. J’ai refusé quelques rôles : ils veulent faire la suite du Titanic, j’ai dit non. Il faut aussi que je fasse réviser mon scooter. Je suis arrivé à 1.200 km, normalement c’est à 1.000 km. Il faut que j’aille à Urgences Scooters."

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert