Mylène Demongeot : "Une femme pas trop moche n'avait pas le droit d'être intelligente !"

Mylène Demongeot était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 octobre dans "Le 10h - midi".

Mylène Demongeot
Mylène Demongeot, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Vous retrouverez Mylène Demongeot dans un épisode inédit de "Capitaine Marleau", diffusé le 22 octobre à 21h05 sur France 2.

Mylène Demongeot : "C'est jouissif de jouer avec Louis de Funès !"

La filmographie de Mylène Demongeot est impressionnante, elle a joué avec les plus grands. "Louis de Funès était mon préféré !", confie-t-elle à Valérie Expert et Gilles Ganzmann. Ils ont joué ensemble 3 Fantomas." C'est celui que je revendique avec joie, c'est jouissif de jouer avec lui ! Louis de Funès avait une espèce de génie, quand vous êtes à côté d'un mec comme ça, vous apprenez sans arrêt ! Alors que vous ne faites pas de progrès avec un très bel homme qui suit sa route. Il était sinistre le matin au réveil, mais drôle quand il avait un petit coup dans le nez !"

 

Mylène Demongeot a bien connu Jean-Paul Belomondo. "On a joué, on s'est amusés, il était joyeux, il adorait vous embrasser avec de l'ail dans la bouche pour voir si vous alliez faire la gueule ou pas !, se souvient-elle. C'était un blagueur potache !"

 

 

L'actrice confie être très nostalgique des films de cape et d'épée. "Mon plus beau rôle c'est la milady dans les '3 mousquetaires' !, estime-t-elle. Je me bats toujours pour que ça ressorte en DVD. Ce n'est plus à la mode mais ça va revenir.

 

Mylène Demongeot : "Une femme pas trop moche n'avait pas le droit d'être intelligente !"

Mylène Demongeot revient sur son premier film. "Mon premier film, qui était écrit pour Brigitte Bardot et que je n'aurais jamais du faire mais que les gens aiment beaucoup quand même, c'est 'Sois belle et tais-toi' ! Une femme pas trop moche n'avait pas le droit d'être intelligente ! On n'avait jamais de beau rôle de femme intelligente, les rôles de femme intelligente étaient envoyés à celles qui étaient considérées comme moches, regrette l'actrice. Les femmes moches, à l'époque, c'était Annie Girardot, Jeanne Moreau, alors que ce sont de très belles femmes mais elles n'étaient pas glamour".

La comédienne assure que ça l'a pénalisée dans sa carrière : "J'ai raté des tas de rôles parce qu'il fallait que ce soit simplement une jolie fille, c'était très frustrant..."

 

"Je me suis faite toute seule, je n'ai jamais eu de mentor", tient-elle par ailleurs à souligner. "Si je n'avais pas été toute seule, j'aurais peut-être fait une très belle carrière". Elle confie également avoir eu des propositions malsaines de réalisateurs, comme "n'importe quelle jolie fille de l'époque".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !