Michel Jonasz : "on a besoin de temps pour se développer, sinon on manque de racines"

Le chanteur et compositeur Michel Jonasz était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 21 octobre 2021 dans "Le 10h - midi".

Michel Jonasz
Michel Jonasz, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Michel Jonasz sort une réédition de son album intitulé "La Méouge, le Rhône, la Durance" (réédition collector anniversaire avec six titres bonus, dont le single "La maison de retraite" nommé aux Victoires de la Musique 2021 dans la Catégorie "Chanson originale de l’année"). Michel Jonasz a également un "Masterclass Michel Jonasz" sur la plateforme The Artist Academy.

 

Michel Jonasz : "une chanson, c’est le texte, des mélodies et des harmonies"

Comment devenir auteur-compositeur ? "La première porte qu’il faut ouvrir en entamant cette carrière, c’est d’être sûr, d’avoir une conviction intime, pas juste 'moi j’ai envie de chanter ou d’écrire des chansons'. Dans ce "Masterclass Michel Jonasz" je voulais partager ces petites choses qui me semblent importantes. Il faut faire les choses avec bonheur et avec plaisir. Et ce qui peut nous éloigner de ça, c’est la crainte, c’est de trop s’observer soi-même, c’est ça que je voulais faire comprendre.

Et puis donner des petites clés. Parce que, si vous n’avez jamais composé au piano ou à la guitare, ce n’est pas si compliqué de se lancer finalement. Une chanson, par exemple, c’est le texte (qui est très important dans la tradition française), des mélodies et des harmonies. Même si vous ne connaissez pas le solfège, avec quelques accords de base vous pouvez composer."

"J’ai trois ou quatre valises remplies de cahiers d’écolier avec des chansons inédites"

Et pour faire venir l’inspiration, de quelles astuces Michel Jonasz use-t-il lui-même ? "J’ai mon rituel, il faut avoir un rituel. J’aime écrire déjà, j’aime mon matériel d’écriture : j’aime les stylos-plumes, j’aime les cahiers, je fais ça depuis que je suis môme. Mon premier jeu, c’était de jouer au bureau. Sur ma table de cuisine, il y avait des buvards, des crayons, des papiers. J’aime l’acte d’écrire comme j’aime l’acte de chanter, sans parler de chansons. D’ailleurs, avec la fermeture des salles de spectacle, ça a été pour moi un manque physique, comme un sportif qui manque de souffle, de respiration.

 


Pour écrire, il faut être tranquille. Le confinement est bien tombé d’ailleurs, en plus je suis dans une maison avec un petit jardin. J’ai très bien vécu cette période-là, enfin, moins mal que d’autres. Cela m’a permis de ressortir mes cahiers, mes stylos et m’avancer pour mon prochain album. L’écriture, ça passe par le cœur, l’inspiration et l’intuition. Si vous vous dites ‘je vais écrire ça et ça’ vous êtes dans le calcul. Le calcul vous coupe.

J’ai trois ou quatre valises remplies de cahiers d’écolier avec des chansons qui n’ont jamais vu le jour. Je peux travailler sur un texte pendant des années. Les musiques, non, ça doit aller très vite. Les textes, en revanche, je peux reprendre à tout moment un cahier avec un texte commencé jamais terminé. D’ailleurs, quand je travaille sur un nouvel album, je reprends mes vieux cahiers", a confié Michel Jonasz.

 

"Il faut du temps pour grandir"

L'artiste mythique regarde-t-il "The Voice" ? Non, répond sans hésiter Michel Jonasz. "J’ai eu la chance de connaître une période où vous étiez levée de rideau, puis vous étiez vedette anglaise, puis vedette américaine, c’est-à-dire que vous finissiez la première partie. Vous voyez, on a besoin de temps pour se développer, sinon on manque de racines. Il faut du temps pour se trouver soi-même et pour que le public commence à vous apprécier. Être bombardé très vite, comme ça, à la télévision, ça peut faire peur. Il faut du temps pour grandir."

Michel Jonasz, a-t-il toujours voulu être auteur-compositeur ? "J’adore faire l’acteur. Avant de commencer à chanter j’ai pris des cours d’art dramatique dans une maison de jeunes. Puis, quand la musique m’a pris, elle m’a emporté. Mais je n’ai jamais oublié être comédien. Passer du chant à la comédie, ça me plaît beaucoup. Ces formes d’expression ne sont finalement pas très éloignées l’une de l’autre." Michel Jonasz, refuse-t-il parfois des propositions qui lui parviennent ? "Ce que je peux refuser, c’est le théâtre. Car le théâtre, ça a des contraintes, ça vous bloque, et moi, je ne peux pas. Je ne peux pas arrêter les concerts car c’est ma vie. Et c’est aussi comme ça que je gagne ma vie."

 

À écouter aussi :

"Les clefs d'une vie. Jacques Pessis avec Michel Jonasz"

"Michel Jonasz, invité exceptionnel du Loft Music"

 


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !