Michael Jackson aurait eu 60 ans aujourd'hui. Gilles Ganzmann le raconte

Michael Jackson
Francis Sylvain/AFP

Producteur artistique de l’émission média de Sud Radio diffusée de 10 heures à 11 heures et réalisateur du documentaire « Il aurait eu 60 ans : le destin brisé de Michael Jackson » Gilles Ganzmann était l’invité de Patrick Roger à l’occasion de cet anniversaire.

Si un premier documentaire a été diffusé cet été sur TMC, le réalisateur prépare un important travail, un documentaire de 90 minutes qui sortira l’année prochaine, pour les dix ans de sa mort.

Pour ce prochain documentaire, Gilles Ganzmann a rencontré Debbie Rowe, la mère de Prince Michael Junior et de Paris Katherine Michael, les deux ainés du chanteur. Il a aussi réalisé la dernière interview du père de Michael Jackson, Jo Jackson à Las Vegas ainsi que celles de ses frères Jermaine et Tito et d’autres encore ».

Si tous ses proches ont accepté de partager leurs souvenirs, l’organisation de ces rencontres n’a pas été simple : «  J’ai mis plus d’un an et demi à travailler sur le sujet avec les avocats car là-bas, ceux sont les hommes d’affaires qui règlent les interviews que l’ont fait».

 

Fan de David Bowie ou Kate Bush, Gilles Ganzmann a découvert au cours,  de cette année de travail, un artiste incroyable, un être sensible, un petit génie : «  Michael Jackson est l’homme de tous les records. Celui qui va vendre plus de 66 millions de l’album Thriller, un record imbattu. A celui-ci, j’ajoute les 60 millions de l’album Bad, record également. C’est aussi la star qui avec «  We are the world », chanson pour lutter contre la famine, va rapporter le plus d’argent à une association caritative, 90 millions et  300 000 de single vendus en deux jours ».

 

Neuf ans après sa mort, le 29 août 2009, Gilles Ganzmann s’est intéressé à la complexité du personnage et à sa manière de fonctionner. Quand Michael Jackson a succombé à un arrêt cardiaque, la rumeur voulait que le roi de la pop ait terminé sa vie en étant très malheureux et dans un état physique pitoyable.  Ne pesant plus que 51 kg, les résultats de l’autopsie auraient rapportés que l’artiste ne se nourrissait pas et qu’il avalait uniquement des pilules contre la douleur dans l'estomac. Pour Gilles Ganzmann celui qui était surnommé « Big Nose » par son père lorsqu’il était enfant a une grosse responsabilité dans son décès : «  Il a contribué à sa mort. En fait Michael Jackson avait des dettes incroyables. Et quand vous êtes artiste, vous pensez être intouchable. Michael Jackson pensait refaire un album et que l’argent viendrait facilement pour rembourser ses dettes. Mais l’argent n’est pas venu. Alors il a accepté de faire ce concert à Londres ».

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio