"Media Crash : qui a tué le débat public ?" Avec Luc Hermann et Valentine Oberti

Les journalistes Luc Hermann et Valentine Oberti étaient les invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 14 février dans "Le 10h - midi". Ils reviendront sur le film "Media Crash : qui a tué le débat public ?" qui sort au cinéma le 16 février 2022.

Media Crash
Luc Hermann et Valentine Oberti, invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le film "Media Crash : qui a tué le débat public ?" sera disponible en avant-première pour les abonnés de Mediapart sur le site du journal, uniquement le mardi 15 février, de 18h à minuit. Il sort en salles le 16 février. Ce film s'intéresse aux 9 milliardaires qui possèdent aujourd'hui 90% des grands médias.

"Media Crash : qui a tué le débat public ?" : "On continue d'être bien informés en France, mais c'est de plus en plus difficile"

"C'est totalement inédit qu'il y ait une telle concentration entre les mains de quelques industriels d'une très grande majorité des médias privés en France", explique Luc Hermann. "Cette concentration des médias est un débat très important, surtout dans la campagne électorale actuelle, estime-t-il. La projection du film sera parfois suivie de débats dans les cinémas. "Plus d'une soixantaine de débats sont calés dans toute la France, il y en aura d'autres". "Notre distributeur, indépendant, a convaincu de très nombreuses salles de cinéma en France de caler des débats à la suite des projections". Les débats seront menés par Luc Hermann, journaliste chez Premières Lignes, et Valentine Oberti, journaliste chez Mediapart, en tant que co-réalisateurs. "Mais aussi des journalistes de nos rédactions respectives, qui sont capables de parler de l'état des médias en France, souligne Valentine Oberti. Il y aura aussi des journalistes locaux indépendants".

"On a eu beaucoup de mal à convaincre nos confrères journalistes de parler, souligne Luc Hermann. Mais on a décidé d'ouvrir sur une palette assez importante d'événements, de censure, d'auto-censure dans les grands médias. Pour montrer à quel point une démocratie en bonne santé est une démocratie bien informée. On continue d'être bien informés en France, mais c'est de plus en plus difficile, assure-t-il. L'information a un coût, elle ne peut pas être gratuite. Mais on a le sentiment que depuis quelques années, une pression considérable est mise sur les journalistes et sur l'indépendance des médias".

 

Valentine Oberti : "Des vidéos exclusives de propagande sont diffusées en exclusivité sur TPMP"

Le film insiste surtout sur la pression venant du côté droit de l'échiquier politique. "Si Vincent Bolloré nourrissait une idéologie différente de celle qu'il promeut sur ses antennes, on la dénoncerait de la même manière !, se défend Valentine Oberti. Que Le Figaro soit plutôt de tendance droite, l'Humanité très à gauche, ce sont des journaux dans lesquels il y a des opinions. Mais est-ce que CNews est une chaîne d'opinion ?, s'interroge-t-elle. Ce qui serait un souci. Elle dispose d'un bien public, une fréquence, en raison d'une convention avec le CSA qui stipule qu'elle est une chaîne d'information".

"On constate que sur les sujets politiques traités dans l'émission TPMP sur C8, quasiment la moitié sont consacrés à Éric Zemmour en particulier. Et un peu à Emmanuel Macron, encore moins à Marine Le Pen et le reste est sous-traité. Julia Cagé, économiste et professeur à Sciences Po, montre dans ses travaux qu'au moment du rachat par Vincent Bolloré, la ligne politique de la chaîne s'est infléchie. Sur les sujets politiques, dans une période de pré-campagne, on se rend compte qu'Éric Zemmour est propulsé à TPMP, insiste Valentine Oberti. On montre que des vidéos exclusives de propagande sont diffusées en exclusivité sur TPMP. Est-ce que TPMP diffuse en exclusivité des vidéos de Philippe Poutou ou de Jean-Luc Mélenchon ?", interroge-t-elle.

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.