Juliette Katz : "l’obésité est une maladie"

Juliette Katz était l’invitée de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 mai 2019 dans "Le 10h - midi".
Juliette Katz était l’invitée de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 mai 2019 dans "Le 10h - midi".

"L'obésité est une maladie. Si on est obèse, ce n’est pas seulement parce qu’on a la flemme ou qu’on mange trop", a déclaré la comédienne Juliette Katz, qui incarne Raphaëlle dans le téléfilm "Moi, grosse" sur France 2 le 15 mai 2019. Le film sera suivi d’un débat sur la grossophobie, qui sera présenté par Julian Bugier. Juliette Katz était l’invitée de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 mai 2019 dans "Le 10h - midi".

Juliette Katz : "au-delà de la grossophobie, ce film parle de la discrimination en général"

La comédienne Juliette Katz nous a tout d’abord esquissé les grandes lignes du téléfilm "Moi, grosse", dans lequel elle incarne le personnage principal. "C’est l’histoire d’une assistante maternelle qui est virée parce qu’elle est grosse. Et elle ne comprend pas trop pourquoi. Elle arrive à Pôle emploi, et il s’avère que sa conseillère est sa pire ennemie d’enfance, qui l’insultait. Au-delà de ça, elle ne s’entend pas avec ses parents, et ils la virent de chez elle. Bref, c’est une descente aux enfers, et c’est souvent comme ça dans la réalité".

"Le message du film est que l’obésité est une maladie, et que si on est obèse, ce n’est pas seulement parce qu’on a la flemme ou qu’on mange trop. Au-delà de la grossophobie, ce film parle de la discrimination en général", nous a-t-elle expliqué.

Internet, un véritable "défouloir" pour les gens qui détestent les obèses

Quant à sa propre rondeur, Juliette Katz nous a confié faire l’objet de pas mal d’insultes. "Internet, notamment, est un merveilleux moyen pour venir se lâcher, et je n’exagère pas trop quand je dis qu’au moins plusieurs fois par semaine je reçois des insultes. Mais du moment que je suis une femme qui fait de l’humour, qui suis blonde et un peu grosse, forcément, les gens se sentent plus libres de dire ces choses". Dans sa vie professionnelle, elle ne souffre pas énormément de son obésité, en revanche, si ce n’est des propositions de rôles de grosses. "Récemment, on m’a proposé un court-métrage sur une nana qui n’arrive pas à trouver de fringues parce qu’elle est trop grosse. C’est une réalité, mais ça me fait chier. Je n’ai pas envie qu’on me prenne parce que je suis grosse", a-t-elle déclaré.

Pour autant, Juliette Katz ne se considère pas comme une militante. "Je ne suis pas du tout un porte-drapeau. J’ai des complexes, comme plein de gens, mais j’essaie de m’accepter, c’est tout".

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

 

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio