Jean-Luc Reichmann : "Mon combat, c’est libérer la parole des enfants"

L'animateur de télévision et comédien "Jean-Luc Reichman" était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 24 février 2022 dans "Le 10h - midi".

Jean-Luc Reichmann
Jean-Luc Reichmann, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

La série télévisée "Léo Matteï, Brigade des mineurs" (TF1, à 21h10), qui parle de la maltraitance des enfants, et où Jean-Luc Reichmann interprète le rôle principal, est incroyablement populaire. Comment expliquer ce succès ?

 

Jean-Luc Reichmann : "On doit toujours se mobiliser pour les enfants"

"Je suis assez surpris. Qui aurait parié il y a neuf ans qu’on allait être encore d’actualité ? On vient de passer la barre des 5 millions de téléspectateurs haut la main. C’est à la fois gratifiant, et ça veut dire qu’on doit toujours se mobiliser pour les enfants.

 


Ce qui me fait plaisir, c’est qu’il y a de plus en plus de grands comédiens qui se joignent à nous dans nos combats. En plus, il y a un couple dans la vraie vie, Thomas Jouannet et Armelle Deutsch, qui ne joue généralement jamais ensemble. Mais pour le coup, c’est un vrai couple qui se dit : on va jouer ensemble pour défendre les enfants", a déclaré Jean-Luc Reichmann.

"Le regard des enfants, c’est mon combat premier"

"On a d’autres comédiens illustres aussi. Depuis dix ans quasiment, Astrid Veillon n’était pas venue sur TF1. Elle a sa série sur le service public, sur France 3. Elle vient parce que c’est une mère de famille qui a peur pour son enfant. Quand vous êtes en face de Liliane Rovere, qui a 89 ans, digne dans son rôle de grand-mère… Et puis moi-même, c’est mon combat depuis tout petit. Je viens d’une famille recomposée de 6 enfants. Mon combat, c’est la famille, c’est le dialogue, c’est libérer la parole des enfants… Plus on va en parler, plus eux vont en parler. N’oublions pas le regard des enfants, c’est mon combat premier.

 


Je me dis : si mon image populaire peut être utile à libérer la parole des enfants, à dialoguer dans les cours de récréation le lendemain. Vous savez, la brigade des mineurs m’a dit : le lendemain, ça sonne beaucoup plus à la brigade des mineurs : 'j’ai entendu des bruits bizarres chez les voisins' ou 'vous savez, dans ma famille il se passe des choses bizarres'. L’omerta dans les familles, ce soir on y met vraiment le doigt dessus", a poursuivi Jean-Luc Reichmann.

À lire aussi:

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.