Jean-François Piège : "Les émissions de cuisine, ça nous anoblit un tout petit peu plus"

Le chef cusinier Jean-François Piège était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 juin 2022 dans "Le 10h - midi".

Jean-François Piège
Jean-François Piège, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le vendredi 24 juin 2022 à 21h10, TF1 diffuse l’émission "La Chanson secrète", à laquelle participera Jean-François Piège.

 

Jean-François Piège : "Quand on participe à 'La Chanson secrète', on est pris par le système"

"J’ai accepté parce que ma femme m’a dit : Tiens, il y a 'La Chanson secrète'. Tu veux la faire ? C’est elle qui a été la cheville ouvrière de ça. Et puis ça plaisait à mon fils Antoine. Quand on participe à cette émission, on n’est au courant de rien. Je ne savais pas qui allait être là. Je suis parti en taxi du restaurant, après le service, à 22 heures. Je suis arrivé à La Scène Musicale. J’ai cru que j’ai pu entendre et reconnaître quelques rires au sous-sol. Sinon c’est un vrai conditionnement, ils font monter la pression. Quand on est dans la pièce tout seul, on n’a pas un retour plateau pour voir ce qui se passe pour les autres invités. Et à un moment donné on passe à l’interview tout seul. Et on est pris par le système. Mais c’est ça qui est bon."

 

"Je dois dire un grand merci à ce média, la télé, pour avoir glorifié notre profession"

C’est bientôt le retour de "Master Chef" et de "Master Chef", en nouvelle formule, avec des pâtissiers professionnels. Quel regard Jean-François Piège porte-il sur ces émissions ? "J’ai commencé avec Top Chef il y a 12 ans, c’était ma première émission. Et je l’ai fait pendant 10 ans. J’ai commencé avec une version de l’émission, qu’on a construite avec des valeurs. Le temps passe, elle évolue, c’est normal.

 


Moi, j’ai fait mon temps, je pense. Dans la vie il faut savoir s’arrêter. L’émission était au top. Comme je ne regarde pas la télé, je ne sais pas ce qui se passe maintenant. En tout cas je dois dire un grand merci à ce média, la télé, pour avoir glorifié notre profession. Avant on pensait le métier de cuistot comme un métier de service. Maintenant ça nous anoblit un tout petit peu plus. C’est pour ça que je ne vais pas taper sur la télé, bien au contraire. Moi, j’en ai été un acteur. À un moment donné il faut laisser la place aux autres. Dix ans, c’est pas mal, j’ai le record, il va tomber, et tant mieux", a répondu Jean-François Piège.

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert