Henry-Jean Servat : "j'étais à l'entrée de la chambre des secrets"

À l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage "So Chic" (Éditions de L’Archipel), l'écrivain et journaliste Henry-Jean Servat était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 12 mai 2021 dans "Le 10h - midi".

Henry-Jean Servat était l'invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

"Je fréquente les stars parce que ce sont des stars. Je les fréquente pour leur bio, pour leur brillant, pour leur lustre, pour leur éclat, pour leur incandescence… C’est du donnant-donnant", a déclaré Henry-Jean Servat.

Henry-Jean Servat : "si cela s’est passé aussi bien pendant si longtemps, c’est parce que je sais me tenir"

"C’est une vie de journaliste comme beaucoup d’autres l’ont fait. Mais je crois qu’il n’y a aucun qui l’a fait comme je l’ai fait. J’étais seul avec les stars, et je n’étais pas derrière une barrière. Zinedine Zidane, j’ai été avec lui. Madame Pompidou et Madame Chirac, je suis parti avec elles en avion.

Après la Coupe du monde de football il avait tenté de se réfugier à Saint-Tropez. Il avait été pourchassé par les paparazzis. Il avait voulu se réfugier aux Baléares. Il avait trouvé un refuge de milliardaires, de reines, d’impératrices, dans un château fort sur la plage, avec des gardiens et des hauts murs. Et dedans c’était le paradis terrestre. Moi, je vais là parce que je vais en vacances avec Ira de Fürstenberg. Et qu’est-ce que je vois dans la piscine ? Zidane, que le monde entier cherchait, je l’avais sous mes yeux." Mais Henry-Jean Servat s’est abstenu d’aborder Zinedine Zidane à ce moment-là. "J’ai un côté fan, mais je sais me tenir, j’adore me tenir à distance. Si cela s’est passé aussi bien pendant si longtemps, je pense que c’est parce que je sais me tenir."

 


Interrogé sur sa vision du phénomène des stars, qui est en train de disparaître, Henry-Jean Servat a répondu : "pourquoi y a eu des stars à cette époque-là ? Il y a eu des stars parce qu’il y avait eu deux chaînes de télévision, parce qu’il n’y avait pas de réseaux sociaux avec les photos de n’importe qui se retrouvant pris en photo n’importe comment. Et moi, j’étais content, j’étais à l’entrée de la chambre des secrets".

"Christian Estrosi a eu l’intelligence de me dissuader de me présenter à Nice"

Henry-Jean Servat a aussi touché un mot de l’émission Télématin, sur France 2, où il a été chroniqueur de 2006 à 2019. "J’ai adoré Télématin. Moi, qui ne m’étais jamais couché de bonne heure, je me suis levé de bonne heure pendant 15 ans de ma vie, et c’était formidable. C’est une émission était tenue à bouts de bras par Laurent Bignolas, quelqu’un qui avait de la culture, de l’élégance, du chic et du panache… Après ils se sont mis à six pour se remplacer."

 


Enfin, fervent défenseur des animaux, Henry-Jean Servat a raconté comment Nice est devenue une ville exemplaire en termes de bien-être animal. "Je suis dévasté par l’horreur qu’on fait aux animaux. Penser qu’à notre époque on pratique encore la corrida, la chasse à courre… J’allais me présenter à Nice. Mais Christian Estrosi m’a dit avec intelligence : ‘Henry-Jean, tu vas te présenter à Nice, tu vas faire une liste pour animaux. Avec le Parti animaliste tu vas avoir 3% des voix. Viens avec moi, tu en auras 60, et je te laisserai faire ce que tu veux'. Je suis venu avec lui, il m’a laissé faire ce que je veux, et Nice vient d’être classée par '30 millions d’amis', grâce à moi, à Christian Estrosi et à l’équipe municipale, première ville de France pour l’accueil qu’elle fait aux animaux."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !