single.php

Hamida Aman : "On émet depuis Kaboul vers les provinces"

Par Jean Baptiste Giraud

Hamida Aman, fondatrice de Radio Begum, était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 avril 2024 dans "Le 10h - midi".

Hamida Aman
Hamida Aman, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Comme l’explique Hamida Aman, malgré sa programmation résolument progressiste, Radio Begum est autorisée à diffuser en Afghanistan.

 

Hamida Aman : "Radio Begum n’est pas une radio clandestine"

"L’un des rares domaines dans lequel les femmes n’ont pas été interdites de travail est les médias. Des femmes journalistes, c’est beaucoup dire, parce qu’elles ne sont pas en mesure de vraiment aller sur le terrain, couvrir des évènements. On a des reporters pour la radio, mais elles font des sujets 'femmes' : sur les lieux où les femmes travaillent, sur les lieux où elles s’instruisent (car il y a bien plusieurs lieux), c’est ça qu’on couvre.

Radio Begum est faite en Afghanistan par 25 femmes. Les médias sont autorisés à diffuser, mais nous sommes très restreints. Radio Begum n’est pas une radio clandestine. Dès le premier jour, lorsque les Talibans sont arrivés au pouvoir, je suis allée les voir et je leur ai montré notre grille des programmes. Donc, dès le premier jour, ils sont au courant. Il existe aussi des chaînes YouTube et des groupes WhatsApp avec des enseignements. Donc, ce n’est pas noir ou blanc, il y a des zones de gris dans ce régime, et on opère dans ces zones de gris", a raconté Hamida Aman.

 

"On a de plus en plus de femmes des campagnes qui nous appellent"

Quels sont les émissions phares de Radio Begum ? "On émet depuis Kaboul vers les provinces, on a 18 antennes, on couvre la moitié du pays. En plus, on emploie des profs et on fait des cours radiophoniques. À côté des cours, nous avons deux heures de soutien psychologique tous les jours. On a 20-25 personnes par jour qui appellent. Des femmes qui appellent, ce sont toutes sortes de femmes. Au départ, lorsqu’on avait lancé la radio, c’étaient principalement des citadines. Mais on a de plus en plus de femmes des campagnes qui prennent leur courage, elles n’en peuvent plus. Elles osent prendre la parole alors que ce sont les femmes à qui on donne le moins de parole.

Elles appellent aussi notre émission de conseils santé, où une gynécologue-obstétricienne donne des conseils, et c’est des dizaines d’appels par jour. Idem pour le programme religieux où, à travers l’islam, on parle des droits des femmes. Ce sont nos trois programmes phares, qui rencontrent le plus de succès", a raconté Hamida Aman.

 

"Plus de 60% de la population afghane sont équipés d’un récepteur satellite"

Qu’est-ce que la Télé Begum ? "Nous avons lancé, le 8 mars 2024, la Télé Begum depuis Paris. C’est notre organisation en France qui l’a lancée. Nous voulons bien démarquer les deux initiatives, parce que la radio est en Afghanistan, et c’est fait par notre entité afghane. Nous avons enregistré 8.500 vidéos éducatives, des vidéos de langue, et nous diffusons cela à longueur de journée en boucle. C’est une chaîne satellite, on la reçoit dans un bouquet satellite qui diffuse vers l’Afghanistan. Selon un sondage de la BBC, plus de 60% de la population afghane sont équipés d’un récepteur satellite. Comme c’est le seul moyen de distraction là-bas, les gens sont nombreux à avoir un récepteur satellite", a fait savoir Hamida Aman.

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/