Frédéric Lopez : "Je rêve de proposer un magazine d'impact, pour accompagner les acteurs du changement"

L’animateur Frédéric Lopez, que vous retrouverez le 5 mai à 21h05 sur France 2 dans l'émission "Comme les autres", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 4 mai dans "Le 10h - midi".

Thumbnail
Frédéric Lopez, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

"Comme les autres" : "Après avoir regardé cette émission, les gens ne détourneront plus jamais le regard !"

L'émission "Comme les autres", qui sera diffusée le 5 mai à 21h05 sur France 2, met à l'honneur des personnes en situation de handicap. Dans ce document, 5 personnes valides et 5 personnes en fauteuil roulant partent pendant 1 semaine en Corse. "L'association 'Comme les autres', créée par le champion paralympique Michaël Jeremiasz, fait une vingtaine de voyages par an. Il m'a demandé d'être le parrain de son association et pour ça, il fallait que je participe à un de ses voyages, explique Frédéric Lopez. Ce voyage est adressé à deux populations : des personnes qui sont en fauteuil, à la suite d'un accident de la vie, et qui pensent que leur vie est terminée, qu'il n'y aura plus d'émotions très fortes. Il va les bousculer, c'est un séjour à sensations fortes. Il y a aussi des valides comme moi, on est 5, et je peux vous dire qu'on fait face à nos peurs, confie-t-il. J'ai découvert l'universalité de nos peurs face à un fauteuil roulant, il y a parfois de la gène parce qu'on est bien-portant, parfois la peur de l'impuissance d'être face à quelqu'un qui souffre, et peur de dire des bêtises, de ne pas être à la hauteur. La bonne nouvelle, c'est qu'après avoir regardé cette émission, les gens ne détourneront plus jamais le regard ! L'objet de ce documentaire, c'est la conversion des regards", ajoute l'animateur.

 

"On ne réalise pas du tout quand on n'est pas concerné par tous les défis au quotidien que les personnes en fauteuil roulant doivent surmonter, assure Frédéric Lopez. C'est une émission où on peut poser toutes les questions, c'est un monde idéal où on n'a pas peur de blesser. L'émission a permis de dédramatiser et de faire vivre deux mondes qui ne se côtoient jamais".

L'émission a permis des exploits sportifs, des performances physiques étonnantes et très émouvantes, souligne Valérie Expert. "C'est incroyable de les voir accéder à quelque chose qu'ils n'imaginent plus, confirme Frédéric Lopez. On a fait notamment du bateau volant, raconte-t-il. C'est très spectaculaire mais c'est aussi une métaphore : ça veut dire que tout est possible ! Ils pensaient qu'après cet accident ils n'auraient plus d'émotions fortes, ils découvrent que parfois, c'est le plus beau jour de leur vie. C'est la surprise que veut leur offrir Michaël Jeremiasz".

 

"Je rêve de proposer un magazine d'impact, pour accompagner les acteurs du changement"

Frédéric Lopez revient sur le confinement et ses conséquences. Il explique que "tous les gens qu'on est allé voir en terre inconnue avec nos invités vivent dans des univers assez hostiles : ils ont un mode de vie et des relations particulières et c'est ce que le public aime en général. Ils nous répètent depuis 15 ans en terre inconnue qu'on a besoin des uns des autres et c'est quelque chose qui ne résonnait pas forcément ici, dans une société de consommation matérialiste, estime-t-il. J'ai la sensation qu'aujourd'hui, une bonne partie de l'humanité redécouvre notre vulnérabilité et qu'on a besoin des autres. Il y a un changement de paradigme réel : aujourd'hui, des gens partout dans le monde applaudissent les soignants, ça n'existait pas avant.

"Beaucoup de gens se demandent si ça va durer, mais moi je n'ai pas envie d'attendre, explique l'animateur, j'ai envie d'être acteur de ça, j'ai la sensation que les mentalités et les comportements ont changé. Je rêve de proposer un magazine hebdomadaire d'impact, pour accompagner les acteurs du changement, parce que l'exemple est contagieux. C'est quelque chose que je vais présenter à France Télévisions dans les heures qui viennent, je serais très fier que le service public m'accompagne dans cette aventure. Selon lui, c'est une mission de service public d'accompagner ceux qui croient à un monde plus juste, plus respectueux du vivant. Il faut filmer ceux qui y croient, car ils sont dans l'angle mort médiatique, raconter ceux qui font leurs premiers pas dans l'altruisme".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !