François Jost : "La hiérarchie de l'information est très différente selon les chaînes"

Le sémiologue français François Jost, professeur émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Sorbonne-Nouvelle, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 juin dans "Le 10h - midi". Il est l’auteur de "Médias : sortir de la haine ?" chez CNRS Éditions (2020).

François Jost, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

François Jost : "La hiérarchie de l'information est très différente selon les chaînes"

Laurent Delahousse a suggéré que les médias avaient eu un rôle dans l'abstention lors du premier tour des élections régionales et départementales, que les chaînes d'info ont mis le RN très en avant. "Les télés d'information font ensemble 6% d'audience, précise François Jost, sémiologue français, professeur émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Sorbonne-Nouvelle. CNews, quand il y a Zemmour, son chroniqueur vedette, fait à peu près 900.000 personnes. On voit mal comment des télévisions qui touchent ensemble 5% de la population feraient obéir 50 millions de votants !", tient-il à nuancer.

Laurent Delahousse a ajouté que les rédactions ne sont plus dirigées par des journalistes, ce qui est une accusation fausse, souligne Valérie Expert, qui rappelle que dans toutes les chaînes, il y a des directeurs de l'information qui sont des journalistes. "J'ai été étonné qu'un présentateur donne son avis comme ça !, confie François Jost. Ce n'est pas à un animateur de venir charger les concurrents, même si sur le fond il n'a pas tort ! C'est assez amusant d'entendre un journaliste qui dit que l'information est une marchandise et qu'on va mettre en tête du journal télévisé ce qui semble pourvoir rapporter le plus possible de téléspectateurs".

Selon François Jost, "la hiérarchie de l'information est très différente selon les chaînes. J'ai fait une étude assez précise sur les journaux télévisés, et l'on voit que CNews ne hiérarchise pas du tout les choses de la même façon. Des simplifications sur le mode sécuritaire sont évidentes dans cette chaîne, affirme-t-il. L'influence d'une télévision sur les gens, c'est de renforcer des idées qu'ils ont déjà, c'est ce qu'on appelle le biais de confirmation psychologique", explique-t-il.

 

Éric Zemmour "qui donne des leçons tous les soirs aux auditeurs, c'est insupportable !"

"Si vous voyez une émission qui dit que la violence augmente en France et que vous le pensez déjà, ça vous conforte et ça entretient un climat pour certaines personnes qui est la peur. Ce qui me gène, c'est que quelqu'un qui a été condamné pour incitation à la haine raciale puisse donner des leçons tous les soirs aux auditeurs, confie-t-il, faisant allusion à Éric Zemmour. C'est insupportable et très choquant du point de vue de l'éthique, c'est quand même la justice qui a indiqué cette culpabilité. Selon lui, la liberté d'expression s'arrête là où le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie commencent". 

 

Certains dénoncent le fait que beaucoup de médias sont clairement orientés à gauche, y compris avec la redevance, et souhaitent un rééquilibrage. "Je ne sais pas si vraiment les journalistes sont de gauche, assure François Jost, mais ce qui est sûr, c'est que CNews a fait un bon choix d'une certaine façon de marketing ! Beaucoup de gens considèrent que les journalistes sont à gauche, et CNews a donné la parole à toute une fraction de gens qui ne pouvaient pas s'exprimer", reconnaît-il.

Les médias ont-ils eu un impact sur cette élection et l'abstention ? s'interroge Valérie Expert. "Les médias n'ont pas eu autant d'influence que ça, insiste François Jost. Mais on peut se demander si on n'est pas à un autre stade du dégoût politique, où les gens se disent que tout le système finalement ne fait rien. Personne ne sait vraiment ce que font vraiment les conseils régionaux et départementaux. Il aurait fallu que les médias fassent de la pédagogie".

 

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !