single.php

Bruno Wolkowitch : "Les hommes aussi sont pénalisés au cinéma à partir de 50 ans"

Le comédien Bruno Wolkowitch était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 28 avril dans "Le 10h - midi". Il revient sur le téléfilm "Handi-Gang", diffusé lundi 2 mai sur TF1 lors d'une soirée événement.

Bruno Wolkowitch
Bruno Wolkowitch, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Bruno Wolkowitch est à l'affiche du téléfilm "Handi Gang", aux côtés d'Alessandra Sublet et Théo Curin. Le film, qui aborde la thématique du handicap, sera suivi d'un documentaire.

Bruno Wolkowitch - Handi-Gang : "C'était un tournage très joyeux !"

Dans le téléfilm "Handi-Gang", Bruno Wolkowitch n'incarne pas le beau rôle. "C'est justement ce qui m'intéresse confie-t-il. Jouer la gentillesse et l'honnêteté, ce n'est pas ce qui est le plus passionnant ! J'aime bien jouer le méchant, qu'il le reste ou pas, les personnages un peu complexes. Il y avait surtout cette particularité, à part un acteur formidable qui joue le copain de Théo, de ne jouer qu'avec des débutants. Quel que soit leur âge, d'Alessandra [Sublet]à Théo, toute la bande de copains de Théo et tout le groupe d'handicapés".

"C'était une expérience unique !" "Une trentaine de vrais handicapés jouent des rôles dans le film" souligne Bruno Wolkowitch. "Chacun est avec son vrai handicap. On a joué avec des non-voyants, des autistes, des malentendants. C'était un tournage très joyeux ! On a eu de nombreux fous rires. En tant qu'acteur 'professionnel', s'adapter à ça est un exercice super. Ça enlève tous les réflexes d'acteur, il fallait réagir à des trucs complètement inattendus !"

 

"Oui, les hommes aussi sont pénalisés au cinéma à partir de 50 ans"

Bruno Wolkowitch revient sur la difficulté qu'ont aussi les hommes dans le milieu du cinéma à la cinquantaine. "Il y a un créneau d'âge, qui arrive 10-15 ans plus tard que chez les femmes explique-t-il. Pour les femmes, ça commence à 45-48 ans avec un creux jusqu'à la grand-mère. Chez les hommes, il y a un creux chez les 55 à 70 ans suivant les acteurs". D'après le comédien, "c'est des histoires de formatage ou de physique". Il confie avoir reçu "plusieurs fois" par exemple des incitations à teindre ses cheveux. "J'ai refusé à chaque fois ! Si c'est pour me faire gagner 3 ans et que ça rentre dans une case, non !"

Interrogé sur les comédiens et la politique, Bruno Wolkowitch affirme que "contre Marine Le Pen, tout le monde doit s'engager. Ce n'est pas propre aux comédiens". Pour lui, ce n'est pas faire de la politique. "C'est la base de garder la défense contre des choses où réellement il y a un danger, au-delà de la politique". Il souligne qu'il ne s'agit pas que de Marine Le Pen, "qui n'était pas toute seule cette fois".

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.



L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/