single.php

"Vers un accord de sécurité avec l'Ukraine", annonce Nathalie Loiseau

Par Aurélie Giraud

Nathalie Loiseau, députée européenne Horizons, ancienne ministre et présidente de la sous-commission sécurité et défense, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Nathalie Loiseau Ukraine
Nathalie Loiseau, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 19 janvier, dans “L’invité politique”.

Guerre en Ukraine, guerre entre Israël et le Hamas, élections européennes, nouveau gouvernement de Gabriel Attal : Nathalie Loiseau a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

Ukraine : "Emmanuel Macron parlera sans doute de l'accord de sécurité"

Emmanuel Macron va-t-il annoncer d'autres aides militaires à l'Ukraine lors de ses vœux aux armées ? Nathalie Loiseau, qui se rendra à cette cérémonie, attend que le président de la République "parle de l'Ukraine, c'est le sujet prioritaire", estime-t-elle. "Il va sans doute parler de l'accord de sécurité que nous passons avec l'Ukraine". C'est-à-dire "notre capacité dans la durée à fournir à l'Ukraine les moyens dont elle a besoin pour se défendre. Le temps qu'il faut".

Si on n'aide pas l'Ukraine à vaincre, serons-nous les suivants à être envahis par Vladimir Poutine ? "Vladimir Poutine dit qu'il veut écraser l'Ukraine, en faire son vassal. Il n'y a donc pas de négociations possibles", explique Nathalie Loiseau. "Il dit aussi tout le mal qu'il pense de l'Europe et des démocraties. Les pays baltes sont inquiets. La Suède veut entrer dans l'Otan car ils sont terriblement inquiets, ils se sentent menacés. On ne peut pas mettre la tête dans le sable et dire ça n'arrivera pas".

"Cela fait 20 ans que Poutine investit dans l’extrême droite européenne"

Les populismes qui progressent en Europe, d'extrême droite, sont-ils complices de Vladimir Poutine ? "Tout le monde le sait ! Vladimir Poutine investit depuis 20 ans dans l'extrême droite européenne", affirme Nathalie Loiseau. "Un investissement que fait la Russie depuis que Poutine a compris que son pays n'était plus attractif. Il a essayé de discréditer les démocraties. Il s'y emploie, avec la manipulation de l'information, l'ingérence électorale".

"C'est un investissement lourd de pays autoritaire qui n'arrive plus à proposer quoi que ce soit à leur peuple. Et qui essaye de discréditer le contre-modèle, la démocratie. 2024 est une année où il y a des élections partout. Plus que jamais il faut se protéger de ces manipulations qui veulent essayer de tordre nos décisions".

Un futur ministre Horizons ? "Attendons, ne soyons pas impatients !"

Édouard Philippe a qualifié la composition du gouvernement de Gabriel Attal de "surprenante". À part Christophe Béchu, le gouvernement ne compte aucun ministre du parti Horizons. "Le gouvernement n'est pas encore complètement constitué !", rappelle Nathalie Loiseau "Les Français attendent un ministre des Transports, de la Pêche. Un ministre en charge des Affaires européennes. Attendons, ne soyons pas impatients !"

Aurait-il fallu laisser Gabriel Attal au ministère de l'Éducation nationale ? D'après elle, "il a pris des très bonnes décisions au ministère". Par ailleurs, "il est intéressant d’avoir quelqu’un qui incarne, qui s’exprime, qui va sur le terrain, comme Édouard Philippe". La députée européenne ne veut "pas juger un casting avant qu'ils aient pris des décisions". "Ce n'est pas Horizons qui fera ce genre de chose. On veut le succès de ce gouvernement, car on veut le succès de notre pays".

"Le RN, c'est le vote inutile, gens qui ne sont pas là pour travailler"

L'émission Complément d'enquête sur Jordan Bardella a été diffusée jeudi 18 janvier. Si Nathalie Loiseau assure n'avoir "regardé que des capsules" de l'émission, elle tient à souligner que "deux députés européens, qui ne sont pas français, qui siègent dans la même commission parlementaire que Jordan Bardella, disent qu'ils ne l'ont jamais vu. Une de ses collègues dit qu'il est là pour des exercices politiques". Pour la députée européenne, "le RN c'est le vote inutile, des gens qui ne sont pas là pour travailler".

Qui conduira la liste de la majorité aux élections européennes ? Nathalie Loiseau "aimerait que ce soit rapidement décidé, on a besoin d'une tête de liste. On a commencé à faire une pré-campagne, mais une vraie campagne, c'est avec une liste constituée". "Il y a aujourd'hui 23 députés de la majorité au Parlement européen qui travaillent, contre 18 députés RN qui ne travaillent pas. À l'exception de Madame Joran qui fait venir tous les covido-sceptiques, les antivax et conspirationnistes. Et qui fait honte à la France".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
07H
04H
22H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/