single.php

Ukraine : Emmanuel Macron "a affaibli la position de l'Occident", juge David Lisnard

Par Jean Baptiste Giraud

Ukraine : Poutine "n’est pas fou du tout. Il est très rationnel, mais il est déraisonnable" selon David Lisnard, maire LR de Cannes, président de l'Association des maires de France et président de Nouvelle Energie. Il était “L’invité politique” sur Sud Radio. 

lisnard ukraine ivg
David Lisnard interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 29 février 2024, dans “L’invité politique”.

La guerre en Ukraine qui se poursuit, la position de la France, l'IVG, les normes... David Lisnard a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

 

"Les Ukrainiens sont admirables, réellement, de résistance, de courage..."

David Lisnard, maire de Cannes et président de l’association des maires de France et président de Nouvelle Énergie est revenu d’Ukraine, après avoir fait une visite dans le Dombass. Alors que la guerre entre l’Ukraine et la Russie se poursuit et s’enlise, la question se pose : pour qui se battent les Ukrainiens ? "Je crois qu’ils se sacrifient pour l’Ukraine", affirme David Lisnard. "En tout cas la population ukrainienne, très majoritairement pro-Ukraine."

"Les Ukrainiens sont admirables, réellement, de résistance, de courage..." Loin du front, explique le maire de Cannes, tout est mis en œuvre pour "réparer", "parce que c’est le terme utilisé", les soldats et les victimes. "Les gens sont concentrés, sont très dignes." Pour David Lisnard, "il y a cette volonté de ne plus se laisser faire par la Russie" alors que le traumatisme du génocide des années 30, l’Holodomor, reste très vif.

Les Ukrainiens "ont conscience aussi que malgré les imperfections de l’Ukraine", notamment la corruption qui existe et est importante, "c’est une démocratie". "Aujourd’hui, le fait de se battre pour leur indépendance, leur souveraineté, leur liberté et pour la démocratie leur apporte un supplément de vitalité et de courage qui doit un peu nous inspirer."

 

 

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine "n’est pas fou du tout. Il est très rationnel, mais il est déraisonnable"

Selon David Lisnard, aujourd’hui on est "dans un entre-deux géopolitique". L’Occident, que le maire de Cannes estime être en "déclin", est en "fragilité". "L’enjeu, pour nous, est de défendre nos démocraties." Or, celles-ci sont "attaquées de l’extérieur par des empires qui se reconstituent, et de l’intérieur par nos faiblesses morales".

Actuellement, Russie et Iran sont "très soudés", et sont accompagnés par la Chine qui, bien qu’étant ennemie de la Russie, s’intéresse actuellement à la récupération de Taïwan. "Il y a une alliance circonstancielle, un axe des empires qui sont des dictatures : Iran, Russie, Chine." Or, ces empires, sont "reptiliens" et "expansionnistes", affirme le maire de Cannes.

Quant à Vladimir Poutine, David Lisnard estime qu’il n’est pas fou comme certains ont pu le dire. "Il n’est pas fou du tout. Il est très rationnel, mais il est déraisonnable." Les terres ukrainiennes conquises par la Russie ont un "haut enjeu stratégique", notamment concernant la production de céréales qui permet à la Russie de nourrir l’Afrique. Or, "c’est là où il faut défendre nos intérêts".

Comme la Russie nourrit une partie de l’Afrique, les Africains virent la France. "Nous devons retrouver la force morale, la force militaire, de défendre nos intérêts. Ce qui ne veut pas dire nous laisser embarquer dans des escalades."

 

Propos d'Emmanuel Macron sur les possibles troupes en Ukraine : "Nous n’avons pas les réserves de munitions pour envoyer notre armée"

Emmanuel Macron a provoqué un tollé en laissant entendre la possibilité d’envoyer des troupes au sol en Ukraine. "En diplomatie, les mots sont encore plus importants que dans tout autre domaine", explique le président de Nouvelle Énergie. Le problème avec les propos de Macron est qu’il a évoqué une "ambiguïté stratégique" sans être "en mesure de concrétiser cette menace". "Nous n’avons pas les réserves de munitions pour envoyer notre armée", souligne le maire de Cannes.

 

 

Si "l’initiative d’Emmanuel Macron était bonne", à savoir réunir tout le monde autour d’une table pour définir "des objectifs de guerre", les propos ont contraint d’autres pays à se positionner, notamment l’Allemagne. "Et, pour le coup, il n’y a plus d’ambiguïté", Olaf Scholz et Joe Biden ayant affirmé que la possibilité de troupes au sol n’est pas d’actualité. "Et, donc, on a affaibli la position de l’Occident."

 

 

IVG dans la Constitution : ce droit est "un droit très précieux"

Le Sénat a adopté le texte de loi ouvrant la constitutionnalisation de l’IVG comme "liberté garantie" pour les femmes. Si David Lisnard estime que le droit à l’IVG n’est aujourd’hui pas menacé, il assure qu’il aurait voté le texte s’il avait été élu au Parlement. "Ne serait-ce que pour ne pas perdre de temps à toujours se justifier." Néanmoins, ce droit est "un droit très précieux", affirme le maire de Cannes.

 

 

"Je pense qu’ils vont parvenir à bureaucratiser la débureaucratisation"

Potentiel futur candidat à la Présidentielle de 2027, David Lisnard se refuse à s’annoncer officiellement comme tel. Toutefois, il a un programme en cours de préparation qu’il espère pèsera sur les débats, notamment à droite. Il se félicite que ses idées de réduction des normes soient aujourd’hui reprises par quasiment tous les partis. Le gouvernement a promis de réduire les normes, mais pour le maire de Cannes ça risque de ne pas marcher.

"Quand vous demandez à des gens qui sont d’un conformisme intellectuel majeur, qui sont des gens souvent bien formés, mais qui ont été formés pour produire de la règle, produire du processus, produire de la norme..." il y a des chances que ça échoue. David Lisnard fait même une prédiction : "je pense qu’ils vont parvenir à bureaucratiser la débureaucratisation".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
18H
17H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/