single.php

Rachida Dati : "Aucun deal pour les municipales à Paris en 2026", affirme Sylvain Maillard

Par Aurélie Giraud

Sylvain Maillard, président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale et député de Paris, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Sylvain Maillard Rachida Dati
Sylvain Maillard, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 15 janvier, dans “L’invité politique”.

Nomination de Rachida Dati au gouvernement de Gabriel Attal, conférence de presse d'Emmanuel Macron : Sylvain Maillard a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Aucun deal avec Rachida Dati sur la tête de liste à Paris aux municipales de 2026"

La nouvelle ministre de la Culture, Rachida Dati, reste maire du 7è arrondissement. "La loi le lui permet, car c'est une mairie d'arrondissement", rappelle Sylvain Maillard. "C'est son choix, ce n'est pas forcément une mauvaise idée". Gabriel Attal a pourtant affirmé que "ses ministre seront dans leur fonction à 200%". "Rachida Dati pense pouvoir continuer à être maire d'arrondissement, et elle a probablement raison", affirme le député. "C'est à Paris, il n'y a pas de transport, don't act".

Sylvain Maillard soutiendra-t-il Rachida Dati aux municipales en 2026 ? "Aucun deal n'a été fait avec elle sur la tête de liste aux municipales en 2026", assure le président du groupe Renaissance à Paris. "Nous choisirons le candidat de la majorité présidentielle début 2025". "Je vais proposer qu'il y ait une élection de nos militants. Modem, Parti radical, Horizons, Renaissance. Pour que tous ceux qui sont dans la majorité puissent choisir leur candidat ou leur candidate".

Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Un tournant dans le quinquennat"

Sylvain Maillard confirme que le discours de politique générale de Gabriel Attal "aura probablement lieu la semaine prochaine". Le nouveau Premier ministre demandera-t-il la confiance des parlementaires ? "Nous sommes en majorité relative, il n'est pas nécessaire de demander un vote de confiance", estime le député. "Mais on a besoin d'un discours d'affirmation de ce que veut porter le gouvernement". Gabriel Attal a-t-il peur d'un vote de défiance ? "Les Français ne veulent pas juger un gouvernement a priori mais juger sur des actes".

Le président de la République tiendra une grande conférence de presse mardi 26 janvier à 20h15. Sylvain Maillard salue "une initiative forte" que "veut porter" Emmanuel Macron. "Ce sera un moment fort, un tournant du quinquennat, un rythme différent dans ce quinquennat pour lancer une nouvelle impulsion". "On a terminé une séquence l'année dernière", affirme le député. Qui assure être "très fier du bilan de 2023 et des réformes que nous avons portées jusqu'au bout, parfois très impopulaires". "2024 est une année importante pour nous. On a changé de dimension, c'est important qu'on puisse avoir une autre phase".

"En France, on a le droit de choisir si on met nos enfants dans le privé ou dans le public"

La nouvelle ministre de l'Éducation, Amélie Oudéa-Castéra, est au coeur d'une polémique. Les syndicats d'enseignants appellent à la grève le 1er février. La ministre, qui ne scolarise pas ses trois enfants dans le public mais le privé, a expliqué que c'était parce que certaines heures de cours ne sont pas remplacées dans le public. Sylvain Maillard regrette "cette guéguerre permanente entre le privé et le public". "On va rejouer 1984 ?", fustige-t-il. "En France, on a le droit de choisir si on met nos enfants dans le privé ou dans le public", rappelle le député.

Gabriel Attal avait assuré qu'il y aurait un enseignant devant chaque classe. Mais ce n'a pas été le cas. À la rentrée prochaine à Paris, 125 classes seront par exemple supprimées dans les écoles publiques. "Le problème de Paris, c'est qu'il y a des classes à 15 dans le public !", précise Sylvain Maillard. "Depuis qu'on a Anne Hidalgo, on perd des familles tous les ans. Entre 12.000 et 15.000 Parisiens quittent Paris. Et ceux qui partent, ce sont des familles. On ferme des écoles à Paris car il y a de moins en moins de familles".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture : Élisabeth Lévy réagit à son arrivée au gouvernement

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/