single.php

PJL Immigration : "Nous avons nos lignes rouges", prévient Sylvain Maillard

Par Jean Baptiste Giraud

Loi Immigration : "Il est hors de question de supprimer l’Aide Médicale d’État" selon Sylvain Maillard, député de Paris et président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale. Il était “L’invité politique” sur Sud Radio. 

sylvain maillard, pjl immigration, airbnb
Sylvain Maillard, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 14 décembre 2023, dans “L’invité politique”.

La défaite du gouvernement sur le PJL (Projet de Loi) Immigration, la Commission Mixte Paritaire, la fiscalité d'AirBnb... Sylvain Maillard a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

PJL Immigration : les oppositions "ont voté contre le fait que nous en discutions"

Le gouvernement a essuyé un revers dans le cadre de l’examen de la loi immigration. Au point que la rumeur d’une possible dissolution de l’Assemblée nationale a commencé à circuler. Sylvain Maillard, député de Paris, déclare que bien que ce soit une décision que doit prendre, dans tous les cas, Emmanuel Macron en tant que président de la République, "il n’y aura évidemment pas de dissolution".

Reste que la crise politique est bien là. Le texte de loi fera l’objet d’un Commission Mixte Paritaire (CMP) dès lundi 18 décembre 2023, avec pour objectif de trouver un accord avec le parti Les Républicains qui a voté la motion de rejet et espère faire adopter le texte du Sénat, plus dur que celui proposé par le gouvernement. "Nous discutons avec les LR du Sénat et de l’Assemblée nationale pour trouver un texte pour les Français", confirme Sylvain Maillard. Il déclare que les Français "nous demandent plus de fermeté".

Il ne manque pas de tacler les oppositions, à l’origine du vote de la motion de rejet. "Les oppositions, dans leur irresponsabilité, lundi, ont voté pour des choses totalement différentes. Elles ont voté contre le fait que nous en discutions."

 

PJL Immigration : "Nous partons du texte du Sénat, et nous avons nos lignes rouges"

Le texte de loi fait débat au sein même de la majorité. Sylvain Maillard, président du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, a réuni les membres du parti mercredi 13 décembre 2023. "Normalement, ça n’a pas vocation à être dans la presse" que ces réunions, explique-t-il. L’objectif de la réunion était de "prendre une position ferme pour les négociations qui débutent avec les LR". "Tout simplement, parce que nous n’avons plus de texte", celui-ci ayant été rejeté sans discussions. "Nous partons du texte du Sénat, et nous avons nos lignes rouges", détaille le député de Paris. Ce sont "les points pour lesquels il est indispensable d’avoir un accord avec les LR, sans lequel nous ne voterons pas un texte final".

 

 

Régularisation des travailleurs étrangers : "On a besoin des étrangers qui travaillent, qui bossent"

Ces lignes rouges qui doivent être respectées dans la loi Immigration, Sylvain Maillard les définit très précisément. Tout d’abord sur la régularisation des travailleurs étrangers sans papier : "On a besoin des étrangers qui travaillent, qui bossent, qu’on les reçoive mieux, qu’on les accepte mieux, qu’on fasse en sorte qu’ils aient des papiers, quand ils travaillent dans des métiers en tension". "Nous voulons que la régularisation soit possible pour un étranger sans passer obligatoirement par l’employeur."
Mais ce n’est pas tout. Le groupe Renaissance veut également une égalité dans les décisions de régularisation en fixant, dans la loi, "les obligations". "Pour que ce soient les mêmes partout en France."

Autre mesure demandée par Renaissance : l’interdiction de placer des mineurs étrangers de moins de 16 ans en centre de rétention. "Les mineurs ne doivent pas y être", explique le député de Paris.

Le parti présidentiel demande également que ne soient pas fixées des conditions pour toucher les aides sociales pour les étrangers. "Pour nous, c’est important."

Et, enfin, pas de restriction du droit du sol, un "point essentiel", assure le président du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale.

De même, sur l’Aide médicale d’État (AME), supprimée par le Sénat, s’il accepte une possible réforme, elle doit "être continuée". "Dans ce texte là, il est hors de question de supprimer l’Aide Médicale d’État."

 

 

AirBnb : "Je ne suis pas contre le principe"

Sur le front du logement, la question de la multiplication des locations AirBnb, qui font augmenter les prix des locations et réduisent l’offre pour les ménages français, continue de faire débat. En particulier les avantages fiscaux réservés aux loueurs de courte durée. "Je ne suis pas contre le principe" AirBnb, assure Sylvain Maillard. Dans la mesure où l’idée est de louer son logement principal quand on n’y est pas. "Par contre, des AirBnb qui deviennent des hôtels entiers, des appartements qui sont toute l’année loués sur du meublé touristique de courte durée, je suis résolument contre."

Pour résoudre le problème, le parti Renaissance veut aligner "la fiscalité" pour avoir "la même fiscalité entre le logement nu, donc le logement classique, que pour le logement AirBnb". De plus, il annonce l’intention d’aligner également les règles de location issues du DPE, qui pour l’instant ne touchent pas les logements loués en courte durée.

 

 

50 km/h sur le Périph' : "Il n’y a pas d’accord du gouvernement"

Enfin, l’annonce de la baisse de la vitesse maximale autorisée sur le Périphérique de Paris à 50 km/h inquiète les principaux concernés. Mais la mairie de Paris et le ministère des Transports ne sont pas d’accord, le deuxième étant contre cette baisse de la vitesse. Sylvain Maillard, député de Paris, assure qu’il faut "un double accord" entre la mairie et le gouvernement. "Il n’y a pas d’accord du gouvernement", confirme-t-il. Et, sans accord, il n’y aura donc pas d’évolution de la réglementation.

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Ecoutez une autre interview de Sylvain Maillard 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
06H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/