single.php

Marine Tondelier demande qu'on arrête "de traiter les militants écologistes comme des terroristes"

Par Adélaïde Motte

"Il faut arrêter de traiter les militants écologistes comme des terroristes" selon Marine Tondelier, secrétaire nationale des Ecologistes. Elle était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

MArine Tondelier, climat, macron, natalité, écologistes
Marine Tondelier interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 10 avril 2024, dans “L’invité politique”.

Place des écologistes dans les élections européennes, dépenses environnementales, actions militantes, sécurité : Marine Tondelier a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. 

Elections européennes "sans écologistes il n'y a pas d'écologie"

Alors que la liste écologiste pour les élections européennes, menée par Marie Toussaint, ne décolle pas dans les sondages, Marine Tondelier reste confiante. "C'est pas les bookmakers qui font le match. Je me rappelle la dernière campagne européenne où toute la campagne Jadot est donné à 6 et 8%. Dans les résultats il était à plus de 13. C'est un vote qui se détermine très très tard, dans la tête des Français beaucoup vont s'y intéresser très tard." "Je fais entièrement confiance à Marie Toussaint", confirme-t-elle, rappelant que tous les Français regrettent que les politiques fassent carrière et qu'il n'y ait jamais de personnes issues de leur propre milieu mais que "quand vous mettez quelqu'un qui correspond pile à ces critères-là, on vous dit 'mais elle est pas connue'. C'est un pari qu'on a pris que je revendique, c'est quelqu'un qui gagne à être connu."

En attendant, la liste socialiste ne semble-t-elle pas siphonner les voix allant d'ordinaire aux écologistes ? "Les électeurs n'appartiennent à personne", affirme Marine Tondelier, qui précise néanmoins que "sans écologistes il n'y a pas d'écologie. Les socialistes et la droite c'est le ventre mou de l'Europe. Selon le sens du vent ils font une loi asile et immigration, ou bien des choses comme le Pacte vert qui est vital pour l'avenir de nos enfants." Pour autant, les écologistes "travaillent avec des socialistes dans plein de villes en France." Quant à 2027, "on va préparer la présidentielle avec beaucoup de monde, avec tous ceux qui veulent. On a besoin de tout le monde."

"Les écologistes défendent votre sécurité globale"

Marine Tondelier estime que la droite se trompe dans la sécurité dont elle parle "à longueur de journée". "Leur sécurité, pour eux, c'est immigration, les braquages, la délinquance, mais la sécurité il faut la prendre en compte totalement. Ma sécurité est menacée par le fait que j'habite pas très loin de la centrale nucléaire de Gravelines, par l'eau que je bois, par la nourriture que je respire." "Il n'y a pas que l'armée, les loi anti-migrants qui assurent votre sécurité. Les écologistes défendent votre sécurité globale."

Marine Tondelier trouve également qu'il "faut arrêter de traiter les militants écologistes comme des criminels, comme des terroristes", "dans ce pays il y a un deux-poids deux-mesures". Après la dégradation par des militants de matériel appartenant au cimentier Lafarge, elle rappelle que "Lafarge c'est un cimentier qui a plaidé coupable aux Etats-Unis pour financement du terrorisme, ils ont avoué, c'est un scandale international." "On a des camarades qui vont dénoncer ça, qui dégradent", reconnaît-elle, précisant que "les dégâts que fait Lafarge au quotidien sont bien plus considérables."

"Dans ce pays c'est toujours les mêmes qui font l'effort"

Pour Marine Tondelier, le gouvernement enchaîne les fautes, notamment sur le nucléaire. "En France la sûreté nucléaire est exemplaire parce qu'elle est bicéphale, c'est hyper important." Elle rappelle qu'on ne sait pas comment les centrales nucléaires construites actuellement vont "résister aux fortes chaleurs" dans soixante ans. "Les experts le disent, comme Emmanuel Macron veut appuyer sur le champignon ça le dérange", ce qui entraîne la fusion des deux autorités garantes de la sûreté nucléaire en France. Sans oublier que ces centrales sont insuffisamment sécurisées. "On nous explique que le nucléaire c'est bien, que c'est hyper sécurisé, et Greenpeace arrive à s'introduire sur le site." C'est pourquoi les écologistes veulent "augmenter les renouvelables et au fur et à mesure qu'elles se déploient fermer les centrales nucléaires."

Le gouvernement prévoit également des économies drastiques. "C'est robin des bois à l'envers", "dans ce pays c'est toujours les mêmes qui font l'effort, tout le monde sauf les plus riches". D'autant plus que "quand ils sont arrivés il y avait 2 000 milliards de dettes, là il y en a 2 800, donc c'est leur bilan." Les économies seront notamment faites sur les dépenses sociales et environnementales, par exemple sur la rénovation des logements. "C'est l'équivalent de toute la ville de Rennes qui ne sera pas rénovée." "Ça mérite censure, j'ai pas dit motion de censure."

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
03H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/