single.php

"Marine Le Pen vient à Mayotte faire du tourisme électoral" dénonce Marie Guévenoux

Par Aurélie Giraud

Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Marie Guévenoux Mayotte
Marie Guévenoux, interviewée par Benjamin Glaise sur Sud Radio, le 23 avril, dans “L’invité politique”.

Opération place nette et fin du droit du sol à Mayotte, venue de Marine Le Pen : Marie Guévenoux a répondu aux questions de Benjamin Glaise.

 

Opération place nette : "250 bangas ont été détruits, 4000 contrôles, 100 interpellations dont 6 chefs de bande"

Un an après l'opération Wuambushu, l'opération place nette a été lancée à Mayotte mardi 16 avril pour lutter contre l'immigration clandestine et l'insécurité. "Cette opération place nette va se poursuivre pendant 11 semaines et mobilise 1.700 policiers et gendarmes sur l'île" précise Marie Guévenoux. "Elle vise 3 objectifs. La lutte contre l'immigration clandestine, donc clairement expulser des étrangers en situation irrégulière. Deuxième objectif, la destruction d'habitats informels, les bangas, avec 1.300 bangas à détruire au cours des 11 semaines. Et puis la lutte contre les bandes, 60 chefs de bande ciblés, identifiés, à interpeller au cours de ces 11 semaines".

Moins d'une semaine après le lancement de l'opération place nette, "250 bidonvilles ont été détruits, un quartier entier a été nettoyé de ces bangas" affirme Marie Guévenoux. Elle annonce également "4.000 contrôles, 100 interpellations de délinquants et parmi eux, 6 chefs de bande sur les 60 ciblés". Par ailleurs, "une cinquantaine d'armes ont été saisies et 530 étrangers en situation irrégulière ont été interpellés. Et puis nous avons mis en place des moyens de surveillance, notamment maritimes, qui ont permis le démantèlement d'un trafic de pêche illégal. On a saisi une tonne de poissons pêchés illégalement et 10 Kwassa-kwassa, les embarcations de Mayotte. Des individus se livrant à ces trafics ont également été interpellés".

"Marine Le Pen vient à Mayotte faire du tourisme électoral"

Marine Le Pen dénonce des opérations de communication. "Elle fait de la communication depuis 30 ans, elle est en campagne électorale permanente" dénonce Marie Guévenoux. Pour la ministre déléguée, "c'est une insulte aux forces de l'ordre mobilisées sur le territoire de Mayotte. 1.700 policiers et gendarmes sont engagés jusque fin juin. Le renfort effectif de l'opération est de 100 personnes en plus. Donc il y a en réalité 1.600 personnes engagées en permanence". "Venir à Mayotte faire du tourisme électoral et expliquer que l'engagement des forces de l'ordre, c'est de la communication. C'est la responsabilité de Marine Le Pen".

Marine Le Pen propose la création d'un centre de rétention administrative flottant pour éviter que les migrants mettent un pied à terre à Mayotte. Pour Marie Guévenoux, "c'est de l'ordre du gadget. Ça frappe les esprits". "La spécialité de Marine Le Pen, c'est de constater des choses qui résonnent au sein de l'opinion publique, et d'une opinion publique qui souffre à Mayotte". Par ailleurs, la ministre déléguée rappelle que "pour renvoyer un étranger en situation irrégulière dans son pays d'origine, il faut obtenir un laisser-passer consulaire. Sans lui, sans expiration d'un certain nombre de délais, vous ne pourrez pas renvoyer un étranger en situation irrégulière. Elle a sans doute la volonté de sortir des traités européens mais il faut le dire !"

Suppression du droit du sol à Mayotte : "On présentera 2 textes le 22 mai"

Un projet de loi constitutionnelle sur la suppression du droit du sol à Mayotte doit être présenté en Conseil des ministres. "On présentera 2 textes le 22 mai : un projet de loi constitutionnelle et un projet de loi ordinaire" confirme Marie Guévenoux. "On le transmettra aux élus pour que le Conseil départemental puisse pendant 1 mois examiner ce texte et faire des propositions au gouvernement". "Le gouvernement sera ainsi en mesure de déposer le projet de loi en Conseil des ministres en juillet". "L''idée c'est d'avoir un travail de concertation qui évite le simple vote contre ou vote pour, qui entraînerait de ce fait, dans le cas d'un vote contre, un retrait du texte".

Certains profiteront de ce débat pour passer leurs idées sur l'abrogation du droit du sol sur le reste du territoire français. "Je sais que ça va se passer ainsi !" confie Marie Guévenoux. "Ceux qui sont favorables à l'abrogation du droit du sol partout, comme le Front national, vont tenir ce discours-là. Et ceux qui sont absolument opposés vont tenir le discours inverse. Mais Mayotte vit dans des circonstances exceptionnelles. 374 km², 330.000 habitants, la moitié d'étrangers, la moitié de cette moitié sont en situation régulière, 70 km des côtes des Comores et 85% de titres de séjour. On est sur un cas spécifique qui nécessite des mesures exceptionnelles. Mayotte ne doit pas être l'objet de l'instrumentalisation politique des partis extrémistes".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !



L'info en continu
23H
22H
21H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/