Loi immigration : Manuel Bompard craint "une loi fourre-tout"

Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Manuel Bompard immigration
Manuel Bompard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 6 décembre, dans “L’invité politique”.

Projet de loi asile immigration, réforme des retraites, menaces de coupures de courant, affaire Quatennens : Manuel Bompard a répondu aux questions de Patrick Roger.

Loi immigration : "Je crains une loi fourre-tout, dans laquelle on mélange tout"

Le gouvernement présente mardi 6 décembre les grandes lignes de son projet de loi asile immigration devant les députés, avant un débat sans vote. Le texte sera ensuite présenté en Conseil des ministres début 2023, avant de faire son entrée à l'Assemblée nationale. Parmi les grands axes, la volonté d'une plus grande fermeté dans les expulsions et une meilleure intégration par le travail et la langue. "Un certain nombre de personnes dans ce pays travaillent alors qu'ils sont sans papiers", rappelle Manuel Bompard. Pour lui, "la question posée de la régularisation par le travail est une bonne chose. Pour le reste, notre devoir d'humanité est d'accueillir dans de bonnes conditions les personnes qui fuient la guerre".

Manuel Bompard craint "une loi fourre-tout, dans laquelle on mélange tout". Le député est "pour prendre les problèmes les uns après les autres. La question légitime de la sécurité, et la question de l'immigration, sur laquelle on raconte n'importe quoi". "Certains disent qu'en accueillant un bateau de pauvres gens qui fuient leur pays, ça va générer un appel d'air". Mais "toutes les études sur le sujet démontrent qu'il n'y a pas de lien entre les conditions dans les pays d'accueil et l'immigration. J'aspire à ce qu'on ait sur ce sujet un débat sérieux". Et pour lui, ce n'est pas opportun de le faire maintenant. "Si on veut parler des sujets urgents, c'est l'explosion des prix alimentaires, de l'énergie, des gens qui ne pourront plus payer les loyers". "Sur ces sujets, les mesures gouvernementales ne sont pas à la hauteur".

 

Manuel Bompard : "Le lien entre l'immigration et la délinquance est totalement absurde !"

D'après Manuel Bompard, "la question qui nous est posée est celle des causes de l'immigration et comment on s'y attaque". "Comment on fait en sorte que les gens n'aient pas besoin de partir ? On ne quitte pas sa famille et son pays par gaieté de cœur, on est contraints de le faire, estime-t-il. Quelle est notre responsabilité dans les conflits dans le monde ? interroge le député. Dans l'appauvrissement dans un certain nombre de pays dans le monde ? Dans des accords économiques inégaux ? On n'est responsables de tout mais comment on fait en sorte d'agir pour que les causes des migrations forcées n'existent plus ?" Pour lui, "c'est légitime se poser la question de notre rôle à l'échelle internationale pour que les gens ne soient plus obligés de partir demain".

Par ailleurs, "le lien entre l'immigration et l'insécurité ou la délinquance est totalement absurde ! souligne Manuel Bompard. Il faut avoir une politique de sécurité qui permette de lutter contre l'insécurité. Aujourd'hui, quand vous faites quelque chose d'illégal sur le territoire national, vous êtes sanctionné. Il y a des lois et quand on ne les respecte pas, on est condamné". Sur les OQTF, "c'est un autre problème affirme-t-il. Un certain nombre de pays d'origine n'acceptent pas le retour. Ça nécessite donc d'avoir des rapports de force à l'échelle diplomatique pour que les OQTF puissent être exécutées. Mais ne mélangeons pas tous les sujets !"

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !