single.php

"Je ne suis pas candidat à la présidence de la Commission Européenne", affirme Thierry Breton

Par Aurélie Giraud

Thierry Breton, Commissaire européen au marché intérieur, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Thierry Breton Commission européenne
Thierry Breton, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 8 avril 2024, dans “L’invité politique”.

Élections européennes, présidence de la Commission européenne, guerre en Ukraine : Thierry Breton a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

"Je ne suis pas candidat à la présidence de la Commission Européenne"

Ursula von der Leyen souhaite être réélue présidente de la Commission européenne pour un nouveau mandat de 5 ans. Thierry Breton est-il lui aussi candidat ? "Je ne suis pas candidat", répond le Commissaire européen. "On n'est pas candidat à ce poste", rappelle-t-il. "Les chefs d'État et de gouvernement proposent un ou une candidate à la tête de la Commission européenne. C'est ensuite au Parlement européen de voter pour ou contre".

"Et d'une façon générale, excepté pour Ursula von der Leyen, ils ont choisi un chef d'État ou de gouvernement. Compte-tenu des difficultés du monde dans lequel on est, le fait d'avoir été chef de gouvernement est un élément absolument majeur", estime-t-il. "Or, je ne l'ai pas été !" "Donc non, je ne suis pas candidat", insiste-t-il.

"Je ne sais pas si la France soutiendra Ursula von der Leyen"

La France va-t-elle soutenir Ursula von der Leyen ? "Je ne sais pas !", assure Thierry Breton. D'après lui, "pas un seul chef d'État et de gouvernement ne sait aujourd'hui qui ils vont soutenir ! On est en démocratie, il faut attendre le résultat des élections. On va avoir un Parlement européen extraordinairement divisé. Le plus grand groupe sur 720 députés sera peut-être 180. Ce qui veut dire qu'annoncer sa candidature comme ça quelques mois avant l'élection européenne, ça paraît un peu hâtif".

Thierry Breton soutient-il Ursula von der Leyen ? "Je la soutiens en tant que présidente de la Commission à 100%, je suis loyal. Mais elle est chef de liste du parti conservateur PPE. Je ne suis pas dans ce parti, je me bats pour les idées du groupe Renew, centriste et pas pour le groupe des conservateurs. Je soutiens uniquement mon parti !" "Tous les femmes et hommes politiques, aujourd'hui engagés dans l'action européenne, défendent évidemment leur parti, mais pas le voisin".

"Il va falloir voter Valérie Hayer pour permettre les coalitions"

Les derniers sondages sur les élections européennes du 9 juin donnent l'extrême-droite gagnante dans 9 États sur 27. En France, Jordan Bardella a 14 points d'avance sur Valérie Hayer. Thierry Breton confirme qu'il votera pour Valérie Hayer et rappelle que "la campagne démarre". "Valérie Hayer porte les couleurs du parti centriste, qui est un parti très important en Europe. C'est le parti qui permet de faire des coalitions, qui permet de trouver les solutions à nos problèmes. Donc c'est un parti absolument clé, un parti charnière".

Pour Thierry Breton, "ce sont sans doute parmi les élections européennes les plus importantes qu'on ait connues au cours des dernières décennies". "L'Europe est aujourd'hui plutôt isolée. Il ne faut pas en avoir peur, c'est un constat dans le monde". "C'est ensemble qu'il faut relever ces défis. Avec nos diversités géographiques et politiques. Aucun parti n'aura la majorité. Il faudra trouver des coalitions pour faire avancer l'Europe dans le sens où elle doit nous protéger. Et c'est pour ça qu'il va falloir voter Valérie Hayer".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
04H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/