single.php

Une hausse de la corruption dans la police ?

Par Jean Baptiste Giraud

Selon l'IGPN, le nombre d'enquêtes liées à des faits de corruption dans la police serait passé de 30 à 56 entre 2021 et 2022.

corruption
Les trafiquants de drogue préfèrent la corruption aux menaces. ( Nicolas TUCAT - AFP/Archives)

Dans la police, les affaires de corruption sont en hausse, au point d’inquiéter l’Inspection Générale de la Police Nationale. Entre 2021 à 2022, le nombre d’enquêtes a en effet doublé, passant de 30 à 56.

Une corruption de basse intensité

Petits services, consultation de fichiers... La corruption de basse intensité semble en hausse. "Pour se protéger des enquêtes policières, ils ont à la fois recours au brigadier de base, au douanier. C’est l’employé de mairie qui va aider à fournir un passeport, explique Jean-Michel Verne, journaliste et auteur du livre Les nouveaux mystères de Marseille (Éditions Robert Laffont). Disposant de plus en plus de moyens financiers, ces organisations criminelles sont en mesure d’acheter tout ce qu’elles veulent."

"C’est le danger premier aujourd’hui. Une commission sénatoriale se déplace à Marseille pour parler du trafic de drogue. En même temps, un rapport de l’IGPN relève une augmentation de ces faits de corruption. On est dans une situation préoccupante. Par le passé, on a eu des affaires de de corruption de haute intensité, pour renseigner le milieu cors-marseillais traditionnel."

 

Une capacité financière infinie

Comment ces trafiquants de drogue arrivent-ils à approcher les fonctionnaires ? "Le moyen d’approche est sur le terrain, résume Jean-Michel Verne, journaliste et auteur du livre Les nouveaux mystères de MarseilleLes policiers enquêtent, vous proposez 100.000 euros à un policier qui a des problèmes d’argent. Il peut sombrer très vite dans un mécanisme de corruption. Il peut y avoir des intimidations, mais là, ils ont compris que mieux vaut passer la main dans le dos et glisser un billet que menacer."

"Compte tenu de l’importance du trafic de drogue au niveau international, européen, français, ils ont une capacité financière infinie. Ces gens-là peuvent acheter n’importe qui à n’importe quel prix. Comme le disait Bernard Tapie, « tout homme a un prix »."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
05H
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/