single.php

Rennes : une professeur victime d'une agression un couteau


Par Jean Baptiste Giraud

Agression dans un collège de Rennes : une élève de 12 ans a poursuivi sa professeur avec un couteau, mercredi 13 octobre.

Agression dans un collège : une élève de 12 ans a menacé sa professeur avec un couteau à Rennes. "La question de son discernement est posée", selon le procureur de la République. "Je suis folle aujourd’hui, j’ai envie de tuer quelqu’un", aurait dit la collégienne de 12 ans qui a agressé sa professeure d’anglais avec un couteau.

L'école, un désert médical

"Nous exprimons notre solidarité et notre total soutien aux enseignants, réagit Grégoire Ensel, président de la FCPE. C’est extrêmement violent." La sécurité dans les écoles est-elle sur la sellette ? "On peut en parler, mais le sujet qui se pose là est la prise en charge des enfants souffrant de problèmes psychiatriques. C’est un désert médical. On a par exemple une infirmière pour 1 500 ou 1 800 enfants. Il y a d’énormes besoins de repérage des enfants en souffrance."

Cette enfant avait déjà été exclue d’un autre collège du fait de son comportement. "On a totalement oublié dans ce pays l’impact du Covid, de l’isolement concernant les enfants. La santé mentale des enfants est très dégradée et aujourd’hui, on en ressent les effets. La médecine peine à accompagner les enfants qui ne vont pas bien. Les passages aux urgences pour les ados ont explosé. Le besoin de prise en charge médicale est sous-estimé."

 

 

Des portiques anti-agression ?

Son père avait malheureusement demandé en vain des soins, de l’aide et du suivi après l'exclusion de sa fille en juin dernier. "On a laissé faire, estime Grégoire Ensel, président de la FCPE. Aujourd’hui, cette enfant est hospitalisée pour la protéger d’elle-même. Si elle avait été prise en charge à temps, cela aurait pu être évité."

Que faire pour soutenir les professeurs ? "Ils ne sont pas seuls. Il n’est pas acceptable que les parents remettent en cause les enseignants, quel que soit le motif. On n’accepte pas que ce soit une menace. Nous avons un rôle de médiateur avec ces parents. Sur la question de la sécurisation des établissements, il faut trouver le bon curseur pour sécuriser sans créer des contresens. Les portiques, ce n’est pas la recette miracle pour que la sécurité dans les établissements et aux abords s’améliore."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
09H
08H
07H
06H
Revenir
au direct

À Suivre
/