Freddy Vinet, professeur à l’Université de Montpellier, coresponsable du master "Gestion des catastrophes et des risques naturels", était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

La situation climatique s'améliore ce mercredi dans une grande partie de la France mais certaines régions, notamment dans les Pyrénées, restent menacées par les fortes pluies, et les risques d'inondations qui en découlent, qui ont frappé le pays depuis plusieurs jours.

Invité du Grand Matin Sud Radio, Freddy Vinet, professeur à l'université de Montpellier, co-responsable du master "Gestion des catastrophes et des risques naturels", a expliqué que ces inondations étaient "très ponctuelles" et dues à ces fortes pluies, donc différentes des inondations, "comme celle de la Seine, au mois de janvier, par exemple", des inondations de fleuves pour lesquelles il existe "des plans de prévention des risques" ou encore "des cartes d'inondations historiques", qui permettent une prévention plus importante.

Et ces derniers jours, les précipitations ont atteint des niveaux extrêmement élevées : "On a de fortes intensités de pluie. Les intensités critiques commencent à 20 ou 30 millimètres par heure et là, on a observé du 70, voire du 100 millimètres par heure dans certains secteurs. Quand ça tombe sur une forêt, il n'y a pas de souci, mais quand ça combe sur une municipalité ou une agglomération, comme Nantes, ça pose problème."

"Là, on est dans des zones qui ont souvent été urbanisées assez récemment, ou alors d'anciens villages, mais sur des espaces très ponctuels, où les bassins versants ne sont pas clairement identifiés et qui ont été modifiés depuis une cinquantaine d'années, avec l'urbanisation et notamment l'utilisation de la voiture", a ajouté Freddy Vinet, pour qui "l'urbanisation multiplie les opportunités de ces petites inondations locales et de ces ruissellements".

Face à cela, la sécurité est du ressort de chacun : "La loi de 2004 sur la modernisation de la sécurité civile dit que chacun est responsable, à son échelle, de sa sécurité. Tout le monde doit prendre ses responsabilités. On a eu l'occasion de faire des enquêtes, à l'université, sur des personnes qui se sont très bien adaptées et qui ont développé des systèmes de protection personnels."

Écoutez l'interview de Freddy Vinet, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio