Gérard Lopez, psychiatre et président de l'institut de victimologie, était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

Nordahl Lelandais a été mis en examen pour assassinat dans le cadre de l'enquête sur la mort d'Arthur Noyer, jeune militaire de 24 ans. Déjà mis en examen dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys, l'ombre d'un tueur en série commence à planer autour du profil du suspect.

 

 

Invité du Grand Matin Sud Radio, Gérard Lopez, psychiatre et président de l'institut de victimologie, parle d'un "homme violent, très froid, qui a une très grande maîtrise de lui". En témoigne l'attitude qu'il adopte lors de sa garde à vue, refusant de dialoguer avec les policiers : "Quand on ne dit strictement rien, on n'apporte pas de grain à moudre à la police. J'ai l'impression que son avocat le soutient dans cette idée qu'il ne faut rien dire. Il ne faut donc rien attendre de lui. C'est quelqu'un d'extrêmement froid, ce qui est une des grandes caractéristiques de ce qu'on appelle les sociopathes."

On ne dissout pas un corps dans une baignoire

Pour Gérard Lopez, surtout, le profil de Nordahl Lelandais semble montrer quelqu'un de "très organisé", qui n'a rien laissé au hasard : "J'ai travaillé pendant 25 ans en médecine légale. Je vous assure que faire disparaître un corps, ce n'est pas simple. J'ai eu beaucoup de cas de personnes qui voulaient faire disparaître un corps et qui n'y arrivaient pas. On ne dissout pas un corps dans une baignoire, c'est très difficile. C'est quelqu'un qui s'est intéressé à ça, on en est sûr. C'est un élément à charge énorme."

Écoutez l'interview de Gérard Lopez, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Gilbert Duroux
- Jeudi 21 décembre 2017 à 15:59
Il ne faut jamais rien dire en garde à vue (à part répondre aux questions sur son identité). C'est un principe de défense très connu. Ça ne préjuge en rien d'une quelconque culpabilité. Si le "psychiatre" tire des conclusions de cette attitude, c'est un charlatan.
Nounouk
- Jeudi 18 janvier 2018 à 23:06
Est ce qu'il aurait pu se servir de ses chiens (ça serait horrible) pour faire disparaitre le corps? Est ce que leurs excréments ou bol alimentaire ont été analysé ?

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio