single.php

Harcèlement : les comptes "Fisha" pointés du doigt

Par Jean Baptiste Giraud

Les comptes "Fisha" sont au cœur du cyber harcèlement dans les collèges et les lycées. Les premières cibles : des jeunes filles, humiliées par d'autres adolescents.

harcèlement
Des élèves arrivent au collège Arthur-Rimbaud, où une adolescente a été agressée mardi, le 4 avril 2024 au nord-ouest de Montpellier, dans les Bouches-du-Rhône (Pascal GUYOT - AFP)

Qu’est-ce que les comptes "Fisha" ? On se souvient de Samara, jeune fille agressée à Montpellier il y a quelques jours. Selon un rapport de l’inspection de l’Éducation Nationale, il semble qu’un compte de cyber harcèlement soit à l’origine de l’agression.

Des comptes "Fisha" pour afficher et humilier

"Fisha vient de « affiche » en verlan. Ce sont des comptes destinés à diffuser des contenus intimes, en anglais on dirait des « Nudes », sans le consentement des personnes et dans le but de les humilier. On en trouve vraiment sur tous les réseaux sociaux : Instagram, Snapchat, Telegram", explique Juliette Bories, membre de l’association #StopFisha.

"Cela appelle à s’en prendre à l’intégrité des personnes. Parfois, cela appelle même à s’en prendre physiquement à la victime, comme dans le cas de la jeune Tamara." L’Éducation Nationale peut-elle traquer ces comptes ? "Il y a la plateforme Pharos mise à jour au niveau du gouvernement, et des associations y travaillent."

 

Au cœur du cyber harcèlement

Ces comptes "Fisha" sont au cœur du cyber harcèlement dans les collèges et les lycées. Dans le cas de la jeune Samara, 13 ans, agressée devant son collège le 2 avril, le ministère de l’Education Nationale a d'ailleurs estimé qu'"un usage malveillant et étendu des réseaux sociaux, notamment au travers des comptes "Fisha", semble à l’origine de l’agression".

"La majorité des victimes sont des adolescentes entre 15 et 25 ans, même si certaines sont plus âgées et d’autres plus jeunes", précise Juliette Bories, membre de l’association #StopFisha. "On constate toutefois que certains établissements gèrent mieux ces sujets que d’autres. Il faut encore éduquer au niveau national."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/