single.php

Chantage à la vidéo intime : une menace pour nos adolescents

Par Jean Baptiste Giraud

Le chantage à la photo ou à la vidéo intime se multiplient à l'égard des adolescents. Comment parvenir à s'en défendre ?

ado
Chantage à la vidéo intime : une menace pour nos adolescents.

Le chantage aux vidéos sexuelles et intimes devient une véritable menace pour nos adolescents. Comment réagir face à cet essor de ce que l'on appelle les "sextorsions".

Chantage : "La "sextorsion" a toujours existé"

"C'est le fait qu'un internaute menace de diffuser une photo ou une vidéo intime sur  Internet, les réseaux sociaux ou tout moyen numérique, explique Samuel Comblez, directeur adjoint d’e-Enfance, directeur du 3018 (numéro national contre le harcèlement et les violences numériques). Et ce s'il refuse de donner de l'argent ou d'autres photos intimes. Le but est de faire pression en utilisant la sexualité."

Cela se développe fortement chez les adolescents, les signalements se multipliant. "La sextorsion a toujours existé. Mais depuis la crise du Covid, les adolescents sont devenus une cible de choix pour ces escrocs. Ils sont souvent seuls sur les réseaux sociaux, beaucoup plus manipulables que les adultes. Ils ont plus de mal à résister à cette pression qui leur est faite."

 

Plus de 15.000 cas en 2023

"Aujourd'hui, on assiste à une explosion des cas : en 2023, nous avons recensé plus de 15.000 cas de sextorsion et de "revenge porn" sur nos services et le numéro d'appel 3018, souligne Samuel Comblez, directeur adjoint d’e-Enfance. Historiquement, il y a toujours des prédateurs basés à l'étranger, souhaitant gagner de l'argent. Ce peut aussi être des réseaux pédophiles désirant obtenir de nouveaux contenus à caractère sexuel. Désormais, les choses bougent un peu. Les forces de police avec lesquelles nous travaillons disent que ce sont des prédateurs de plus en plus situés en France, et même eux-mêmes mineurs."

"Ils n'hésitent pas à demander de l'argent, et à diffuser les photos, même si l'argent a été envoyé. Les ados envoient ces photos et vidéos pour marquer le sérieux d'une relation." Comment réduire les risques ? "Mettez vos comptes en privé. Dans la mesure du possible, évitez de le faire, ou bien faites en sorte de ne pas être reconnaissable. Vérifiez aussi la sécurité des comptes : des escrocs prennent parfois le contrôle de comptes des ados. Si vraiment, les photos sont diffusées, appelez le 3018. Nous avons la possibilité de détruire rapidement ces contenus et de porter plainte."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
02H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/