Les magasins de jouets des Champs-Élysées en grande difficulté

gilets jaunes Champs Élysées
La manifestation des Gilets Jaunes sur les Champs-Élysées samedi dernier a entraîné de nombreuses dégradations AFP

Alors qu'une nouvelle journée de manifestation se profile ce samedi, les commerçants proches des Champs-Élysées s'apprêtent à passer un nouveau week-end grilles fermées. Une situation particulièrement délicate pour les magasins de jouets, alors que Noël approche.

Situé à 500 mètres de l’Arc de Triomphe, ce magasin de jouets pourrait ne pas passer les fêtes : "Bien sûr qu’il y a de l’inquiétude ! C’est grave pour nous ! Ce ne sera pas le chômage technique, si on ne passe pas Noël, je ferme et c’est tout. Ce ne sera pas plus compliqué que ça."

Evelyne est la patronne et en deux week-ends, elle a déjà perdu plusieurs dizaines de milliers d’euros.

"Le samedi, ça ne se passe pas. On essaye de travailler mais on n’y arrive pas. Il y a un retard énorme. Maintenant, quand vous les voyez devant le magasin en train de cramer les poubelles, vous ne pouvez pas ouvrir, ce n’est pas possible. Vous allez vous faire casser les vitrines."

Des commerces obligés de fermer et des clients qui, comme Flora, évitent de faire leurs courses le week-end : "J’ai la chance de pouvoir m’organiser pour pouvoir faire mes courses dans la semaine. Si on peut éviter d’y aller le week-end, c’est mieux."

Quelques mètres plus loin, Aurore est responsable d’un magasin de jouets en bois. Malgré les violences, elle n’a fermé qu’une heure samedi dernier. Mais la situation reste très compliqué : "On n’est pas très bien. Vu le contexte, il y a de plus en plus de gens qui commandent sur Internet parce qu’ils n’ont pas envie de sortir de chez eux. On a des clients qui nous ont dit clairement qu’ils ne viendraient pas samedi."

Au mois de novembre, dans toute la France, les pertes dans le secteur se montent déjà à 80 millions d’euros.

Un reportage de Benjamin Glaise pour Sud Radio

Les rubriques Sudradio