Info Sud Radio : étouffées par les banques, les TPE-PME en appellent au gouvernement

Banques françaises (©DAMIEN MEYER - AFP)

Près de 2,2 millions d’entreprises de moins de 10 salariés se disent étouffées par les banques et lancent un appel au secours au gouvernement.

Les petites entreprises tirent la sonnette d'alarme. D'après une étude Opinion Way pour le syndicat des indépendants, que Sud Radio a pu consulter, 98% des entreprises françaises ont maille à partir avec les banques. Pour la plupart, il s'agit d'entreprises de 1 à 10 salariés, soit celles qui créent le plus d'emplois en France. Dans les faits, les banques continuent de ne pas vouloir prêter aux TPE. Celles-ci ne demandent pourtant pas grand-chose : en général, il s'agit de sommes inférieures à 3000 euros…

Par ailleurs, 45% d'entre elles se voient seulement accorder une autorisation de découvert, qu’elles paient au prix fort à des taux allant de 10 à 13%, ce qui grève d'autant plus leur trésorerie puisque c'est un coût... 5 à 7 fois supérieur à un crédit classique. Autre difficulté : les frais bancaires et autres commissions explosent, comme pour les particuliers.

Pour s’en sortir, les entreprises en appellent au gouvernement et demandent tout d'abord un plafonnement des frais bancaires. Ensuite, la possibilité d'obtenir plus facilement des financements et des microcrédits. Enfin, les entreprises attendent le projet de loi sur la transformation de l'économie, programmé au printemps 2018, qui prévoit justement de réformer leur financement....

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Mercredi 29 novembre 2017 à 15:08
Nos dirigeants banquiers sont de vrais rapaces. Seul le lucre compte pour eux. Ces gens là s'engraissent sur le dos des pauvres gens en leur faisant payer des frais bancaires exorbitants. Tout le système bancaire de notre pays est à revoir de fond en comble. Mais ce n'est pas avec un banquier à la tête de notre Nation que les choses évolueront.
cathare81
- Vendredi 1 décembre 2017 à 18:54
Elles font même plus fort, pour un particulier, qui à droit à un découvert
de 1.500 euros, lorsqu'il consulte son compte avant de tirer de l'argent il est à plus ou parfois à moins mais jamais au-dessus pour le découvert à 1.500 euros et malgré cela on lui compte des frais de commissions pour dépassement du crédit autorisé...allez y comprendre quelque chose ???

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio