single.php

Immigration : l'industrie a-t-elle besoin de 200 000 étrangers ?

Par Jean Baptiste Giraud

Selon le ministre de l’Industrie, l'industrie française aura-t-elle vraiment besoin d'immigration, de 200 000 étrangers d'ici dix ans ?

immigration
Selon le ministre de l'Industrie, Roland Lescure, l'industrie française a besoin de main d'œuvre étrangère dans les dix ans à venir. (Ludovic MARIN / AFP)

L'industrie française aura-t-elle vraiment besoin de 100 000 à 200 000 étrangers dans les dix ans ? C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Industrie, Roland Lescure. A-t-on vraiment besoin de cette nouvelle immigration ?

Immigration ou formation ?

"Nous avons besoin de main-d'œuvre, estime Bernard Vivier, directeur de l’Institut Supérieur du Travail. Ce que nous avons en France comme ressource pour travailler dans les dix ans qui viennent n’est pas suffisant pour continuer à avoir une croissance en augmentation. À 5,4%, le niveau du chômage a beaucoup descendu. L’industrie est une priorité. Nous avons vécu des dizaines d’années avec une désindustrialisation de la France."

"Nous avons besoin de renforcer notre force industrielle, et nous avons besoin de main-d’œuvre." Pour autant, le ministre, Roland Lescure, semble oublier que 100 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans formation, a rappelé Rachida Dati. Pourquoi ne pas les former ? "Elle a parfaitement raison, le constat est là : nous avons besoin de 100 000 à 200 000 personnes."

 

Des secteurs au recrutement difficile

"Comment se les procurer ? Mme Dati a raison de voir les décrocheurs scolaires revenir dans un système qui les forme, et non qui les fasse patienter dans le système scolaire ou au lycée. Aujourd’hui, le baccalauréat est devenu un diplôme malheureusement sans grande valeur. L’espoir des familles est de poursuivre les études après le bac. Nous avons besoin, notamment dans la construction et la santé, de personnes formées."

"Aujourd’hui, le recrutement est très difficile : les couvreurs, les charpentiers, mais aussi les pharmaciens, l’aide à domicile, insiste Bernard Vivier, directeur de l’Institut Supérieur du Travail. Dans les années à venir, ces secteurs auront besoin de beaucoup de monde. Faut-il aller les chercher hors des frontières ? Il faut être réaliste. Les Allemands font cela depuis très longtemps. Il y a une dimension économique, et politique à la question, d’intégration et d’assimilation de ces personnes dans la société."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
06H
05H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/