Bientôt des distributeurs de billets chez les buralistes

Des distributeurs bancaires dans les bureaux de tabac ? Philippe Coy, président national de la Confédération des buralistes, était l’invité de Patrick Roger le 28 octobre dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h10. 

Bureau de tabac
Bientôt des distributeurs de billets dans les bureaux de tabac ? (Alain Jocard - AFP).

Des distributeurs de billets arrivent chez les buralistes. Vont-ils se transformer en banquier ?

Distributeurs bancaires chez les buralistes : "cela rend accessible la distribution d’argent"

Où ces distributeurs bancaires vont-ils être installés ? "Nous allons lancer l’expérimentation en France dans 25 établissements un peu partout en France, en zone rurale et en zone périurbaine, explique Philippe Coy, président national de la Confédération des buralistes. C’est l’évolution de notre transformation, pour rendre encore plus de services là où nous sommes présents. Nous avons l’aubaine d’être ce drugstore proposant des services du quotidien aux Français." Une transformation à vrai dire nécessaire, alors que les ventes de tabac et d’alcool ne cessent de baisser.

Quelle taille vont faire ces DAB, comme on les appelle ? "Ce sont des ATM, quand on est à l’étranger, de petites bornes installées à l’intérieur de nos établissements, ce qui fait un élément de sécurité, et rend accessible la distribution d’argent à bon nombre de consommateurs. C’est une vraie demande issue des territoires."

Distributeurs bancaires chez les buralistes : "C’est un service qui ne coûtera rien"

"C’est un ensemble des services que nous déployons au travers de notre plan de transformation, que ce soit ceux de La Poste, de la SNCF, des impôts pour rendre le quotidien plus facile, rappelle Philippe Coy, président national de la Confédération des buralistes. Il faut savoir que les 24.000 buralistes reçoivent chaque jour dix millions de personnes. Je pense que nous sommes une alternative et un complément des services publics."

Où ces distributeurs vont-ils être implantés ? "Là où il manque de services et où l’on a besoin d’accéder à du numéraire. Devoir faire plusieurs kilomètres pour aller chercher de la liquidité, c’est un souci pour nombre de Français." Les buralistes vont-ils toucher une commission ? "C’est un service qui ne coûtera rien au buraliste et rien aux usagers. Cela va nous apporter des clients. Nous sommes un commerce de flux, c’est un service que l’on va rendre."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !