single.php

Santé : "L'ensemble du système est à reconstruire complètement"

Le Dr Bernard Kron, membre de l’Académie nationale de Chirurgie, auteur de "Blouses blanches, colère noire" aux éditions Max Milo, était l’invité de “Bercoff dans tous ses états".

Santé
Le Dr. Bernard Kron, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

"Parlons du trou de la sécurité sociale, démarre le Dr. Bernard Kron. 130 milliards cantonnés à la CADES, plus 30 milliards avec la Covid. Le trou de l’hôpital : 30 milliards, avec une augmentation des dépenses de 4% alors que l’on avait fixé les dépenses pour cette année à 2,3%. Donc, le creux continue de se creuser, juge-t-il. Mais parlons, si vous voulez bien, des élections. Je rappelle que l'abstention est égale à 'piège à con'. On va probablement être à la croisée des chemins lors de ces élections et je voudrais simplement, pour ne pas donner de consignes de vote, comparer les programmes santé des deux finalistes".

"Schématiquement, on pourrait déjà dire que le programme santé d’Emmanuel Macron est connu avec Ma Santé 2022 et le Ségur de la Santé. Il avait un défaut ce programme, c’est qu’il injectait de l’argent, 19 milliards pour l’hôpital, explique le Dr. Kron. Mais injection de fonds perdus, parce que cela arrosait l’ensemble des salariés de l’hôpital. Or, l’hôpital a 32% de technico-administratif et, sans changer de système, ce sera de l’argent à fond perdu. Ce n’est pas ça qui redressera l’hôpital", juge l’auteur de Blouses blanches, colère noire.

 

"Injecter de l'argent dans la Santé ne fera que retarder l'échéance"

"Le poids de l’administration est tentaculaire. C’est un des éléments que j’ai piqué dans le programme de Marine Le Pen, qui veut envisager de supprimer les ARS. Il y a trop d’administrations, trop d’agences de Santé et l’organisation territoriale actuelle de la Santé est très chère et paralyse les soins. Je ne reviendrai pas sur la pantalonnade des masques, sur la chloroquine, des traitements précoces, restez chez vous et prenez du Doliprane, etc... ironise-t-il. Je voulais quand même le rappeler. Qu’est ce qu’il y a dans ces programmes ? Je crois que l’on arrive à la fin d’un cycle car les quatre dernières lois Santé n’ont fait qu’aggraver le système".

"À force de replâtrer le système, il faut prendre conscience que donner un accès aux soins à tous, avec un reste à charge presque faible ou nul, sans liste d’attente, est devenu impossible dans le monde actuel, juge le Dr. Kron. Ce d’autant qu’on va avoir la crise économique de la guerre en Ukraine, des mesures économiques qui montrent qu’on est à la veille d’une période inflationniste et déficitaire. Alors, je crois que l’ensemble du système est à reconstruire complètement. Je crois qu’injecter de l’argent dans un système moribond ne fera que retarder le système, retarder l’échéance", explique-t-il.

 

"Les deux candidats ne proposent aucune solution pérenne"

"Alors, qu’est ce qu’il y a dans les programmes, je n’ai pas trouvé grand chose ni pour l’un, ni pour l’autre. Marine Le Pen s’est obnubilée sur la préférence nationale, l’aide médicale d’État, qui effectivement coûte chère mais qui n’est pas contrôlée, sur les fraudes à la carte vitale, qui sont réelles. Il suffirait de faire une carte vitale infalsifiable biométrique pour lutter contre ces fraudes, mais ce n’est pas ça qui change le système. Cela permettra peut-être de récupérer un peu d’argent", explique le Dr. Kron au micro de Sud Radio.

"D’autre part, certains candidats veulent faire venir des médecins de l’étranger, d’autres vont au contraire empêcher leur arrivée. Actuellement, avec le Numerus Clausus qui n’a pas changé contrairement à ce qui était annoncé, sans médecins étrangers, la France serait encore plus paralysée, juge le médecin. Donc les deux candidats ne proposent aucune solution pérenne, donc ça ne vous incitera pas à choisir votre bulletin de vote, ce n’est pas mon objet".

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/