single.php

Eric Sadin : "On entre dans une sorte de vie pixelisée intégrale"

Par Jean Baptiste Giraud

Eric Sadin, écrivain et philosophe, était l'invité d’André Bercoff sur Sud Radio le mercredi 22 novembre 2023 dans "Bercoff dans tous ses états".

Eric Sadin
Eric Sadin, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Eric Sadin est auteur de La vie spectrale (Éditions Grasset).

 

Eric Sadin : "Chaque consommateur est érigé en Roi Soleil qui voit le monde venir à lui"

En 2018, Facebook (actuellement Meta) a annoncé développer le "métavers". De quel changement majeur cette annonce était-elle annonciatrice ? "C’est une nouvelle norme de la vie qu’il faut accepter, qui serait plus confortable, qui nous épargnerait nombre d’efforts… On est déjà tellement dans une vie pixélisée, on va aller plus loin, on va rentrer dedans. Le métavers vise à exclure tout hors-champ à une existence pixelisée. Parce que chaque seconde de notre présence devant les écrans génère du chiffre d’affaires.

Sauf que ces gens visionnaires se sont trompés. Ou plutôt, ils ont senti quelque chose. Mark Zuckerberg a pêché par déterminisme technologique. Deuxième chose : il a voulu aller plus vite que la musique. Il aurait mieux fait de ne pas faire d’annonce sensationnaliste mais travailler à la longue", a expliqué Eric Sadin.

D’une manière générale, avec le numérique, c’est le monde qui vient à nous, estime Eric Sadin. "La tendance au monde entier à venir à nous : Netflix, Spotify… jusqu’aux véhicules qui viennent nous chercher et à la livraison de repas. Chaque consommateur est érigé en Roi Soleil qui voit le monde venir à lui, selon les moyens dont il dispose. Enfin, il y a une dimension anxiogène. Au sortir de la période de confinement, il y a eu un besoin de socialité énorme. Cette équation, Mark Zuckerberg ne l’a pas vue. En revanche, ce serait une erreur, la nôtre cette fois-ci, de croire ce mouvement. Parce que les choses ne se sont pas passées exactement comme annoncé. Ce mouvement de pixélisation, cette industrie numérique qui propose de nous accompagner au quotidien, ce mouvement va s’interrompre."

"La mission de la technologie aujourd’hui est d’expertiser le réel"

Qu’est-ce qui a changé avec l’avènement de l’intelligence artificielle ? "L’intelligence artificielle, c’est avant tout le changement de statut des technologies numériques, qui est apparu aux alentours des années 2000. Les technologies numériques ne sont plus destinées à la collecte, au stockage, à l’indexation automatisée et à la manipulation de l’information. Depuis le début des années 2000, une autre mission a été affectée aux technologies numériques. C’est celle d’expertiser le réel, de diagnostiquer des situations toujours plus diverses du quotidien. C’est ça, la nouvelle fonction.

Par exemple, l’application Waze, qui analyse, qui expertise l’état du trafic en temps réel, en traitant des volumes d’information qu’aucun humain ne pourrait gérer à cette vitesse, qui suggère, conseille, encourage à emprunter tel itinéraire plutôt qu’un autre. La technologie nous incite à agir de telle manière plutôt que de telle autre. Et c’est un tournant juridico-politique majeur, qui n’est pas suffisamment interrogé."

"On va vivre une chose qui va déterminer les vingt prochaines années"

"Désormais, depuis un an, puisque ChatGPT a été mis à disposition dans sa première mouture le 30 novembre 2022, nous vivons un autre mouvement. Il ne se substitue pas, il s’agrège. C’est un tournant intellectuel et créatif. Ces systèmes vont assurer des tâches qui mobilisaient auparavant nos capacités intellectuelles et créatives.

Ce qu’il faut voir, c’est les conséquences civilisationnelles. On va vivre une chose qui va déterminer les vingt prochaines années. Ce sont des systèmes auxquels on délègue la fonction d’ingurgiter tous les corpus textuels existants. Cela, en vue de les soumettre à des formules, à des analyses mathématiques. En vue d’en tirer les lois du langage, les lois sémantiques. C’est un modèle probabiliste. Et c’est à l’opposé du rapport que nous entretenons avec le langage", a expliqué Eric Sadin.

 

Retrouvez “Le face à face” d'André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
02H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/