Turquie : des mandats d'arrêt émis contre des responsables d'un journal d'opposition

Turquie : des mandats d'arrêt émis contre des responsables d'un journal d'opposition
Le président turc Recep Tayyip Erdoğan © Bulent Kilic

La Turquie a émis ce vendredi des mandats d'arrêt contre des responsables d'un journal d'opposition.

Alors que le récent référendum constitutionnel turc avait fait naître les craintes des Occidentaux quant à l'hypothèse d'un durcissement du pouvoir d'Erdogan, un nouvel épisode pourrait bien semer le trouble du côté du Bosphore. Ainsi, l'agence de presse pro-gouvernementale Anadolu nous apprend, ce vendredi, que des mandats d'arrêt ont été émis par les autorités locales à l'encontre du propriétaire et de plusieurs responsables du journal d'opposition Sözcü, l'un des plus populaires du pays. Une décision qui fait jaillir le spectre d'une intensification de la répression contre les opposants.

Sont visés par ce mandat, Burak Akbay, le patron du quotidien, ainsi que trois de ses collaborateurs dont la journaliste en charge du site internet, Mediha Olgun , qui a d'ores et déjà été arrêtée par la police. Il serait reproché à ces derniers de "commettre des crimes au nom d'une organisation terroriste armée". Une accusation faisant en réalité allusion à leurs liens supposés avec le mouvement du prédicateur musulman en exil, Fethullah Gülen, cet opposant encombrant pour le pouvoir turc soupçonné par Ankara d'être à l'origine du coup d'État avorté de juillet 2016.

L'avocat du journal, Ismaïl Yilmaz, a démenti l'accusation de "crimes", tout en confirmant que des mandats avaient bien été lancés mais uniquement dans le but de saisir les biens des accusés.

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio