Marseille se noie dans la joie

À Marseille, les supporters des Bleus n'ont pas hésité à se jeter à l'eau pour célébrer leur victoire
À Marseille, les supporters des Bleus n'ont pas hésité à se jeter à l'eau pour célébrer leur victoire Boris HORVAT / AFP

Après 95 minutes de stress et d'angoisse, les Marseillais ont célébré comme il se doit la victoire des Bleus. Le temps d'une soirée, la cité Phocéenne n'a connu aucune limite. 

Toute la France était en joie ce dimanche soir. À Marseille, capitale internationale du foot, les supporters n’avaient plus aucune limite pour célébrer la victoire des Bleus. Certains n’ont pas hésité à se balader en tenue d’Adam pour crier au monde entier l’explosion de bonheur qu’ils ressentaient. D’autres ont escaladé les cabanes des pêcheurs pour réaliser des plongeons acrobatiques dans le vieux port. Et pour ce supporter de la première heure, complètement fana de l’équipe de France, ces derniers "méritent bien qu’on les célèbre de cette façon". En plus, "les joueurs sont de notre génération, ils font des vidéos sur Snapchat comme nous, ils font des trucs à la con comme nous, donc on leur rend hommage en faisant des trucs à la con" explique-t-il, la voix cassée d’avoir trop hurlé sa joie.

Pour beaucoup, cette victoire en Coupe du Monde, c’est leur première, car pas encore né ou trop jeunes en 98, alors ce moment, ils veulent le graver à jamais dans leur mémoire. Entre exubérances démesurées, ambiance potache, hurlements et danse improvisée, certains au contraire n’arrivent pas à bouger, comme sonnés par l’exploit des Bleus dont ils ont été témoins. Les larmes aux yeux, et le temps de réaliser ce qu’il vient de se passer que d’autres s’imaginent déjà pouvoir raconter ce moment unique à leurs futurs enfants.

La Cité Phocéenne exulte, et se délecte de cette deuxième étoile attendue depuis 20 ans. Au diable les conventions et les bonnes manières, après tout une Coupe du Monde ça n’arrive que tous les 4 ans !

Propos recueillis par Stéphane Burgatt

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio