"Il n'y a pas une rue des Herbiers sans femmes, hommes ou enfants qui seront au match !"

Alors que la première demi-finale de la Coupe de France de football se déroule ce mardi soir entre les clubs des Herbiers et de Chambly, Thierry, supporter des Herbiers, était l’invité du 18h Sud Radio ce soir.

Thumbnail

Oubliez Monaco, Lyon, Marseille, Saint-Étienne ou Bordeaux. Ce mardi, le premier ticket pour la finale de la Coupe de France de football se disputera entre deux clubs de National (troisième division française) : Les Herbiers (Vendée) et Chambly (Oise). Les deux équipes s’affrontent en effet ce soir au stade de la Beaujoire à Nantes pour s’octroyer le droit de défier ensuite en finale le PSG ou Caen, qui joueront mercredi soir.

Pour Thierry, supporter des Herbiers, l’événement est évidemment exceptionnel. "J’ai beaucoup d’amis et de relations qui vont au stade. Qu’on perde ou qu’on gagne, on fera la fête ! (…) Je pense qu’il n’y a pas une rue des Herbiers sans des femmes, des hommes ou des enfants qui iront au match ce soir !", déclare-t-il à Sud Radio depuis sa voiture avec laquelle il a fait le déplacement. "On est en ralentissement, mais c’était prévu, on prend notre temps pour arriver, tranquillement !", ajoute-t-il.

Alors que le club vendéen avait perdu 4-0 contre Rennes en 2000 au stade des seizièmes de finale, affronter cette fois un club du même niveau n’est pourtant pas un gage de réussite selon Thierry. "Ce sont deux équipes de National qui se connaissent bien, et je suis persuadé que ce ne sera pas plus facile que contre Lens en quart de finale", prévient-il.

Si près de 30 000 supporters des Herbiers sont attendus pour ce court déplacement à Nantes, Chambly ne devrait compter que sur près de 1500 supporters venus depuis l’Oise.

Réécoutez en podcast l’interview de Thierry dans le 18h Sud Radio