Coupe du monde : le Brésil a eu très chaud, le Nigeria se relance

Figurant parmi les favoris déclarés de ce Mondial, le Brésil a eu toutes les peines du monde à passer l’obstacle du Costa Rica ce vendredi. Dans le groupe D, le Nigeria a dominé l’Islande et jouera sa qualification contre l’Argentine.

Thumbnail

Décidément, les "gros" ont du mal dans cette phase de poules du Mondial russe. Ballotté par la Suisse lors de son premier match (1-1), le Brésil a très longtemps buté à Saint-Petersbourg sur la défense du Costa Rica ce vendredi, avant de finalement l’emporter à l’arrachée (2-0) grâce à deux buts dans le temps additionnel de son homme providentiel Philippe Coutinho et de sa star Neymar. Ce même Neymar est même resté prostré et en larmes plusieurs minutes sur le terrain après le coup de sifflet final, signe du soulagement énorme éprouvé par les Brésiliens. De son côté, le Costa Rica est officiellement éliminé de la compétition.

Un peu plus tard dans la journée, le Nigeria a très rebondi après sa défaite initiale contre la Croatie en l’emportant (2-0) à Volgograd contre l’Islande grâce à un doublé d’Ahmed Musa. Les Islandais auraient pu réduire l’écart et espérer revenir dans le match à dix minutes de la fin, mais Gylfi Sigurdsson a envoyé son penalty au-dessus de la barre transversale. Dans ce groupe, la Croatie est déjà qualifiée mais les trois autres équipes peuvent encore espérer se qualifier. Avec trois points (contre un seul pour l’Islande et l’Argentine), le Nigeria est le mieux placé mais devra se méfier lors de son match contre les Argentins, plus que jamais dos au mur.

Ce soir (20 heures), la Serbie et la Suisse s’affrontent à Kaliningrad, un match capital dans ce groupe dont le Brésil n’est pas si assuré de sortir.