Coupe Davis - Arnaud Di Pasquale : "Le classement des adversaires ? Peu importe"

La France a remporté la 10e Coupe Davis de son histoire ©DENIS CHARLET - AFP

L'ancien tennisman professionnel et ancien Directeur technique national était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

La France a donc remporté, dimanche, la 10e Coupe Davis de son histoire, au terme du cinquième match décisif remporté par Lucas Pouille contre le Belge Steve Darcis.

Une victoire attendue, la dernière remontant à 2001, mais que certains commentateurs relativisent par le fait que les Français n'ont pas battu de joueurs classés parmi les 50 meilleurs joueurs mondiaux tout au long de la campagne.

Invité du Grand Matin Sud Radio, Arnaud Di Pasquale, ancien joueur professionnel et ancien Directeur technique national, ne veut retenir que la victoire.

"Est-ce qu'on va polémiquer sur le classement des joueurs battus ? Peu importe. Ce qui est important, c'est la victoire. Il y a toujours des difficultés, des écueils que l'on rencontre sur notre chemin, quels que soient les classements, surtout dans une compétition où on représente son pays", a-t-il expliqué.

Une première victoire importante pour la génération dite des "Nouveaux Mousquetaires", avec Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gilles Simon et même Gaël Monfils, même s'il n'a pas participé à la campagne de Coupe Davis cette saison.

"On a bien vu qu'ils avaient aussi besoin d'être boostés, dynamisés par une nouvelle jeunesse, a expliqué Arnaud Di Pasquale. Il y a Lucas Pouille et Pierre-Hugues Herbet, qui sont plus jeunes. Et il y a l'éternelle jeunesse de Nicolas Mahut, qui fait un bien fou dans l'équipe. On a l'impression que c'est à chaque fois sa première sélection, même s'il est trentenaire. Tout ça a fait beaucoup de bien et leur a permis d'y croire un peu plus, d'y croire de nouveau. Et c'est fantastique parce qu'on est contents de voir que la France a gagné."

Écoutez l'interview d'Arnaud Di Pasquale, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio