single.php

Bernard Laporte : "Le contrat fédéral, je n'en faisais pas une obligation !"

En marge de la remise du dossier de candidature de la France pour l'organisation du Mondial 2023, le président de la FFR, Bernard Laporte, est revenu sur le sujet de la mise à disposition élargie des internationaux par les clubs.

Thumbnail

Les mesures concernant la mise à disposition élargie des internationaux seront mises en œuvre la saison prochaine, le 1er juillet 2018 soit au moment de la signature de la nouvelle convention FFR/LNR. C'est en tout cas ce qu'à déclarer le président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte, ce jeudi dans une interview accordée au Parisien. "On ne prévient pas les clubs le 1er juin qu'on passe le nombre de joueurs concernés par la liste Elite de 30 à 45. J'ai été entraîneur, je sais que ce n'est pas possible de se retourner. Mais ce sera le cas l'année prochaine, avec la nouvelle convention, à partir du 1er juillet 2018."

Bernard Laporte est également revenu sur le sujet des contrats fédéraux qui ne semble plus lui tenir autant à coeur que lors de sa campagne. «Le contrat fédéral, je n'en faisais pas une obligation ! Ce que je disais, c'était : je veux qu'à l'intersaison il y ait la récupération et la préparation nécessaires pour aller jouer ensuite neuf mois au rugby. C'est ça qui compte. Je n'ai pas d'ego à payer les joueurs ! Si les clubs préfèrent les payer, c'est leur problème». Affaire à suivre...

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/